Publicité
30 septembre 2009 - 00:00

Les élections municipales en chiffres

Nicolas Ouellet

Par Nicolas Ouellet, journaliste

Twitter Nicolas Ouellet

Rivière-du-Loup • Les élections municipales du 1er novembre approchent à grand pas. Les gens qui désirent s’impliquer dans leur communauté et poser leur candidature au poste de maire ou de conseiller ont jusqu’au vendredi 2 octobre pour le faire.

Généralement, les formulaires de candidature sont disponibles au bureau de votre municipalité. Vous trouverez également beaucoup d’informations, de règlements et de documents pour vous guider dans votre démarche sur le site Internet : http://electionsmunicipales.gouv.qc.ca.

Par exemple, saviez-vous que si vous posez votre candidature dans une municipalité de moins de 5 000 habitants, vous n’avez pas à vous conformer aux exigences de la loi concernant le financement des partis politiques municipaux et des candidates et candidats indépendants? Ce n’est là qu’un exemple parmi tant d’autres du type d’informations que vous trouverez sur ce site.

FAIBLE PARTICIPATION
Le taux de participation aux élections municipales est généralement faible, et ce pour plusieurs raisons. Par exemple, entre 1996 et 2002, celui-ci a varié entre 49 % et 56 %, comparativement à un spectre oscillant entre 70 % et 85 % pour les élections provinciales, selon des données du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT).

Plusieurs facteurs expliquent les taux de participation, notamment le fait que dans plusieurs cas, les maires ou les conseillers sont élus par acclamation (60 % l’ont été au Bas St-Laurent en 2005). Il est également prouvé que le taux de participation est inversement proportionnel à la taille de la municipalité. De plus, les candidats ne se bousculent pas aux portes pour les postes de maire ou de conseiller.

LES JEUNES SOUS-REPRÉSENTÉS
On s’en doutait, mais les statistiques des élections municipales de 2005 le confirment : les jeunes et les femmes ne s’impliquent pas beaucoup et sont sous-représentés dans nos différents conseils municipaux et notre région ne fait pas exception à la règle. Par exemple, seulement 8 % des élus municipaux ont moins de 35 ans, soit moins d’une personne sur 10. Cette statistique ne grimpe qu’à 29 % pour les personnes de moins de 45 ans. C’est donc dire que plus de deux élus municipaux sur trois ont plus de 45 ans. Quant à elles, les femmes de moins de 35 ans ne représentent que 2,5 % et celles de moins de 45 ans, 8 %. Sans égard à l’âge, le taux de représentation des femmes dans l’appareil municipal en 2005 est de 25 %, soit une femme sur quatre parmi nos maires et conseillers municipaux.

SALAIRES
On ne se le cachera pas, pour certains, le meilleur incitatif à la participation citoyenne est le salaire. Celui-ci est calculé au prorata de la population des municipalités, selon une règle de calcul établie par le ministère. Pour vous donner une idée des salaires qui vous attendent si vous désirez vous impliquer dans votre municipalité, voici les municipalités de la MRC de Rivière-du-Loup, suivies entre parenthèses du salaire auquel vous auriez droit pour le poste de maire, suivi de celui de conseiller. Notez que les montants incluent les comptes de dépenses admissibles.

Municipalités (Salaire du maire – Salaire d’un conseiller)

Cacouna (9 217 $ - 3 069 $) ;
Saint-Cyprien (6 797$ - 2 266 $);
L’Isle-Verte (10 424 $ - 3 127 $);
Saint-Épiphane (6 000 $ - 2 010 $);
Notre-Dame-des-Sept-Douleurs (4 623 $ - 1 540 $) ;
Saint-François-Xavier-de-Viger (4 623 $ - 1 541 $) ;
Notre-Dame-du-Portage (7 600 $ - 2 530 $) ;
Saint-Hubert (7 369 $ - 2 456);
Rivière-du-Loup (58 337 $* - 12 154 $) ;
Saint-Modeste (6 862 $ - 2 287 $) ;
Saint-Antonin (14 360 $ - 4 600 $) ;
Saint-Arsène (6 627 $ - 2 209 $) ;
Saint-Paul-de-la-Croix (6 863 $ - 2 289 $).
*allocation de dépenses non incluse
Données recueillies auprès des municipalités et du Réseau d’informations sur les municipalités

INFORMATION ACCESSIBLE FACILEMENT
Toutes ces données sont facilement accessibles sur le site Internet du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT), au www.mamrot.gouv.qc.ca ou encore par téléphone au 418 691-2019 ou au 514 873-6910. Vous pouvez également obtenir de l’information par courriel en écrivant à l’adresse : [email protected]. De l’information est également accessible au Réseau d’informations sur les municipalités (www.municipalites.info). Enfin, vous pouvez également entrer en contact avec votre municipalité pour toute demande, puisque ces informations sont publiques.

Publicité

Commentez cet article