Publicité

6 octobre 2011 - 16:34

Une histoire de famille

Toutes les réactions 1
L’Isle-Verte – Si L’Isle-Verte est réputée pour la beauté de ses paysages, son marais, la chaleur de ses habitants, ce village côtier du Bas-Saint-Laurent est aussi renommé pour ses citrouilles. Yvan Charron et sa conjointe, Nancy Dumont, représentent la troisième génération de la ferme Benovan. La culture de la citrouille à L’Isle-Verte, c’est eux.

>>  Suivez François Drouin (@F_Drouin) sur Twitter

Ce sont les parents d’Yvan, Benoît et Gisèle Charron, qui ont débuté la culture de ces cucurbitacées dans les années 90. Yvan s’est laissé prendre à l’aventure. « Mon père a décidé d’en faire, mais à une échelle plus petite, pour le marché local. Quand j’ai embarqué, je n’ai pas voulu lui nuire, alors j’ai visé le marché régional et j’ai contacté un distributeur d’importance. »

En quelques années à peine, la ferme Benovan s’est établie comme l’un des grands producteurs de citrouilles. « On partait à 3 ou 4 000 livres de citrouilles et on se rendait à Edmundston, on revenait en après-midi, tout était vendu », raconte le producteur de L’Isle-Verte.


Près de 6 000 citrouilles vous attendent à la ferme Benovan du chemin du Côteau des Érables, à L’Isle-Verte.
Photo : François Drouin


La culture a pris de l’importance à un point tel que la ferme fournissait le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et le bas Nouveau-Brunswick. Malgré tout le succès, la dimension familiale n’a jamais été occultée. Le ramassage des milliers de citrouilles est demeuré une affaire de famille et d’amis. « Nous sommes parfois une trentaine dans les champs, ma femme, mes six enfants, parents et amis, et on rentre dans les champs. C’est la fête! », raconte M. Charron.

Yvan Charron, qui est aussi le chef du Service incendie de L’Isle-Verte, a vu ses plus vieux quitter pour les études. Il a donc choisi d’effectuer une pause. « On a pris une pause pendant 3 ou 4 ans, mais là, j’ai le goût. J’ai contacté mes anciens distributeurs. C’est une belle culture, un fruit intéressant et c’est un marché que je connais bien. Cette année j’y suis allé doucement, 6 000 citrouilles c’est peu comparé à ce que nous avons déjà produit. »

2011 est une bonne année. La qualité des fruits est au rendez-vous. « J’ai près de 6 000 citrouilles. Certaines années, il ne pleut pas suffisamment ou trop et elle pourrit dans les champs, mais cette année, les fruits sont beaux », commente le producteur. Debout, devant les milliers de citrouilles, il invite la population à venir choisir leur citrouille. Un fruit d’ici, du terroir. Il ne garantit toutefois pas qu’elles se transformeront en magnifique carrosse.

S’il faut en croire la ferme Denovan, l’île d’Orléans n’a qu’à bien se tenir, la citrouille, c’est à L’Isle-Verte que ça se passe. Des projets futurs? « Oh, j’aimerais bien cultiver la citrouille géante, pas en grande quantité, mais quand même », répond, sourire en coin le producteur.

Ferme Benovan

En vous rendant à la ferme Denovan, située au 96, chemin du Côteau des Érables à L’Isle-Verte, vous pourrez donc choisir votre citrouille parmi un impressionnant éventail de quelques 6 000 cucurbitacées déjà cueillies et qui n’attendent plus qu'à d’être décorées ou mijotées. « C’est la fête pour les enfants, lance Yvan Charron.  Ils choisissent leur citrouille sur place, un produit de très haute qualité », lance-t-il fièrement.

Conservation


Quant à la conservation du fruit, M. Charron soutient que si la citrouille n’est pas « piquée », et placée au sec à l’intérieur de la maison, elle pourra se conserver jusqu’en mars prochain. « Dans le temps, ils mettaient ça sous les lits et ça passait tout l’hiver. Aujourd’hui les gens la travaillent moins. Elle est plus utilisée pour la décoration », ajoute Nancy Dumont.



Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo Yvan et Nancy. Et voici un lien pour faire d'excellentes recettes à la citrouille et apprendre à les décorer: http://fr.chatelaine.com/maison/maison/article.jsp?content=20081001_105324_15304&gclid=CJuVwMiP1asCFc_AKgodDGQMSA Il pourrait être intéressant d'organiser un festival d'automne relié à la citrouille. Déguisements, concours de décorations de citrouilles, concours de recettes à la citrouille et dégustations, kiosques de vente, soirées festives, grand souper Potirons et on s'habille de couleur orange, etc. Il y a moyen de développer autour de cette thématique par une telle activité. Soyons imaginatifs. J'ai déjà hâte d'y participer.

    Festival d'automne - 2011-10-06 18:49