X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Parc-Aventure Mont-Citadelle: c’est parti!

durée 5 juillet 2011 | 13h14
  • Saint-Honoré-de-Témiscouata – C’est mardi qu’a eu lieu l’inauguration du Parc-Aventure Mont-Citadelle. Si le gratin politique s’y est donné rendez-vous pour la très protocolaire coupure de ruban, deux journalistes d’infodimanche.com, Nicolas Ouellet et François Drouin, les ont précédés d’une journée. Reconnus pour leur vertige, ils ont choisi d’affronter leurs craintes et de relever le défi de la nouvelle tyrolienne géante. En un seul mot : « wow! ».

    >> Suivez François Drouin sur Twitter

    Au pavillon, on reconnait facilement ceux qui viennent de terminer leur première descente. Les joues encore rougies, une employée de la cafétéria venant de vivre l’expérience lance : « C’est complètement malade! » Les dés étaient jetés, nous serions les prochains.


    L’ascension du mont se fait sur un tapis roulant. Les 1 150 mètres qui séparent le sommet du Mont-Citadelle de l’extrémité de la plus longue tyrolienne en Amérique du Nord sont vertigineux. Toutefois, Nicolas Ouellet qui sera le premier à s’élancer, les parcourra en moins d’une minute. Vitesse de pointe : 125 km/h.

    « C’est fou! », s’est exclamé l’édimestre d’infodimanche.com. Les yeux brillants, le sourire fendu jusqu’aux oreilles, l’adrénaline a fait son œuvre. Nicolas, d’ordinaire peu bavard raconte sa descente d’une traite : « Au départ on n’a pas d’impression de vitesse, surtout en regardant l’horizon, mais vers la fin, tu réalises que ça va vite. C’est incroyable! ».

    L’arrivée au bas de la tyrolienne géante est spectaculaire.
    Photo : François Drouin


    À mon tour d’enfiler l’équipement. Martin, opérateur au sommet de la tyrolienne ne songe qu'à ma sécurité et veille à bien m’installer sur celle-ci. Me voilà à l'horizontal au bord de la plateforme, les pieds dans le vide, le cœur battant la chamade. « Bonne descente François! »

    Dès la passerelle franchie, on réalise à quel point c’est extraordinaire. Les craintes s’envolent aussi rapidement que défilent les cimes des premiers conifères. « Waouh! » Et ça va vite. Les émotions fortes sont au rendez-vous, l'effet est grisant. En regardant à gauche, on aperçoit le lac Morin. Rapidement c’est le survol du pavillon central, on salue les spectateurs de ce drôle de défilé aérien, puis nous voilà déjà rendus à l’extrémité de la tyrolienne.


    François Drouin d'infodimanche.com à son arrivée au bas de la tyrolienne.
    Photo : Nicolas Ouellet


    Le « wouhou » lancé à mon arrivé doit encore résonner dans la forêt de Saint-Honoré. Une expérience extraordinaire et un sentiment de liberté à revivre, absolument. Certes, la tyrolienne ne donne pas des ailes, mais sa descente n’a rien à voir avec Icare non plus. Vous ne vous y brulerez pas les ailes, mais peut-être, les sentirez-vous pousser.

    Succès

    Peut-on déjà affirmer qu’il s’agit d’un succès pour le Parc-Aventure Mont-Citadelle? C’est un peu tôt, mais les signes pointent dans cette direction. Il reste encore des chantiers à finaliser comme par exemple la piste de dévalkart électrique destiné aux enfants, mais le travail réalisé est impressionnant. La tyrolienne géante et la piste de dévalkart sont deux véritables bijoux qui trouvent écho face au magnifique pavillon central.

    « Si la pluie n’avait pas été aussi présente ce printemps, tous les travaux seraient exécutés. Quant à l’impact sur les visiteurs, nous sommes extrêmement optimistes pour le reste de l’été », assure Monique Bérubé, chargée du développement des marchés pour le Parc-Aventure.

    Pilote de dévalkart en ascension de la montagne sur le tapis roulant.
    Photo : François Drouin


    Mme Bérubé est particulièrement optimiste pour l’été, notamment le mois d’août. « Ça nous aide d’être sur quatre saisons, mais le congé de la construction sera certainement un moment phare, août est souvent un très beau mois, sans compter la publicité nationale qui a débuté le 4 juillet », commente-t-elle

    De son côté, Tourisme Rivière-du-Loup se dit emballé par l’offre du Parc-Aventure. « Les activités proposées sont uniques dans la région et elles seront bien évidemment proposées à nos nombreux congressistes. Si la demande est suffisante, des visites pourraient être mises à leur disposition », souligne Monique Dionne, directrice des congrès et évènements pour Tourisme Rivière-du-Loup.

    Pavillon multiservice

    Le parc a ouvert ses portes le mercredi 29 juin dernier. Déjà plus de 1 000 visiteurs se sont présentés sur le site, et ce, malgré les caprices de dame Nature. Le bâtiment principal, un magnifique pavillon de 1 300 mètres carrés construit au coût de 3M$ accueille notamment un bar-bistro, un restaurant, une cafétéria, trois terrasses dont une sur le toit, un magasin, deux salles de réunion et une splendide verrière vous permettant d’observer à loisir les activités du parc.

    Le pavillon multiservice et son immense verrière. On remarque à l’avant, les fameux dévalkart.
    Photo : François Drouin


    Activités

    Les activités offertes sont nombreuses. Outre la tyrolienne géante, le dévalkart est un incontournable. La descente de 850 mètres sur un tracé sinueux s’effectue dans un petit kart non motorisé pouvant filer jusqu’à 60 km/h, adrénaline garantie. Il y a aussi le port de bateaux miniatures qui fera la joie des tout-petits. De nombreuses autres activités sont proposées. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site Internet : www.mont-citadelle.com.

    commentairesCommentaires

    7

    • M
      momo
      temps Il y a 11 ans
      c'est décidé, faut que j'essaye ça! c'est viral votre vidéo, bravo les boys. c'est cher une decente?
    • GS
      Ghislain Simard
      temps Il y a 11 ans
      Seulement 35.00$ Et ça vaut le coup!
    • L
      L'égaré
      temps Il y a 11 ans
      Elle est où l'enseigne sur la 185 annonçant l'endroit? Il y a un St-Honoré en Beauce; un autre au Lac St-Jean aussi. Plusieurs ne connaissent pas le Témiscouata qu'ils confondent avec le Témiskamingue. Parlez-en à Pauline Marois!
    • A
      Alain
      temps Il y a 11 ans
      C'est beau et bien tout cela mais la question se pose: est-ce que cela va durer et vivre bien longtemps tout ces argents et la multitude d,activités payés à même nos impôt; 12 millions pour le Mont-Citadelle ? je ne ne veut pas être négatif mais réaliste. Regarder ce qu'on nous promettais le château de rêve avec ses gocart, pîscine, visite, patin roulette, petit train etc... et bien bye , bye donc S.v.p ne partez pas en peur ce n'est qu'un commencement.
    • M
      melanie
      temps Il y a 11 ans
      Yes ca l air le fun .Jai envie d aller faire un tour avec la petite famille.
    • C
      Cricri
      temps Il y a 11 ans
      cool la tyrolienne!!j'y suis aller avec mon fils et c'était malaaaaade quel plaisir!!et les autres activités c'étais super!bâteaux électrique ,dévalkart et les rollerbes ont fait partie de nos préférés!juste un ti reproche il manque des activités plus physique comme genre patin à roues allignées ou crosskate ou d'arbre en arbre..le bâtiment est d'une splendeur avec ses services de bar, resto et boutique.Longue vie a ce site!!
    • N
      Nadine
      temps Il y a 11 ans
      @ALAIN: as-tu été au mont citadelle aujourd'hui et au chateau de reve aujourdhui ? ya rien d'intéressant là le chateau de reve, il n'y a pas de parc d'amusant, ni de piscine, on ne peut pas louer de chalet anyway qui va louer un chalet en pleine ville. Moi je suis aller passer une p.m. avec les enfants et on s'est bien amuser seulement avec les jeux d'eaux et la piscine. Si ton chateau de reve aurais été plus amusant p-e qu'aujourd'hui on irai encore. parce que appart passer devant et le montrer a tes enfants.. ils vont aimer pas mal mieux aller au mont citadelle pour s'éclater.
    AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    27 novembre 2022 | 9h25

    Les marchés publics : un maillon important pour l’accessibilité des produits locaux au Bas-Saint-Laurent

    Imaginez 37 producteurs-transformateurs locaux, 14 marchés publics et 36 intervenants du milieu réunis autour des thématiques de la consolidation et du développement des marchés publics au Bas-Saint-Laurent, le tout agrémenté d’un repas mettant en valeur des produits d’ici. C’est ce qui s’est déroulé le 4 novembre dernier lors du Forum sur l’avenir ...

    27 novembre 2022 | 6h57

    Vers un spectacle à grand déploiement à l’église Notre-Dame-des-Neiges

    L’église Notre-Dame-des-Neiges de Trois-Pistoles pourrait être le théâtre d’un «spectacle unique et à grand déploiement» à compter de l’été 2025. C’est le souhait d’un comité qui travaille depuis maintenant trois ans sur le dossier important de la restauration, de la préservation et de la sauvegarde de ce bâtiment patrimonial reconnu un comme ...

    27 novembre 2022 | 6h44

    La Fondation Jeunesse du Bas-Saint-Laurent se joint à un nouveau mouvement

    Suivant l’évolution rapide et constante des besoins essentiels de dizaines de milliers de jeunes sous la protection du Centre de Protection de l’Enfance et de la Jeunesse (CPEJ), et ce à la grandeur du Québec, 12 fondations régionales œuvrant en matière d’aide directe et de soutien à la protection des jeunes, dont la Fondation Jeunesse du ...