Publicité

25 janvier 2011 - 08:51

« Je ne voulais pas me rendre malade! » - Jocelyn Dallaire

Hugues Albert

Par Hugues Albert, Journaliste

Toutes les réactions 5
Rivière-du-Loup – Le maire Jocelyn Dallaire, son épouse et conseillère municipale Marjolaine Pitre et une autre conseillère, Micheline Caron, ont remis leur démission au conseil municipal de Saint-Guy, jeudi dernier, laissant ainsi toute la place à leurs ex-collègues, Jean-Noël Bolduc, Jean Lévesque, Clément Sirois et Nathalie Bélisle, qui auront ensemble à gérer les dossiers d’affaires publiques jusqu’à ce que les trois membres démissionnaires aient été remplacés.

  >>
Suivez infodimanche.com sur Twitter

L’ex-maire indiquait lundi matin que depuis un certain temps les séances du conseil de Saint-Guy ressemblaient davantage à des combats de lutte et qu’il était devenu très difficile de travailler dans ce climat de confrontation. « Nous étions victimes d’insultes et d’un manque de politesse qui rendaient la situation très désagréable. Même que des citoyens ne voulaient plus venir aux séances publiques du conseil car ils trouvaient que ça tournait au ridicule. »

Sans faire l’énumération des points qui ont créé les litiges qui ont motivé leur décision, Jocelyn Dallaire, Marjolaine Pitre et Micheline Caron jugent que la situation avait atteint son paroxysme. « Je ne voulais pas me rendre malade, c’est pourquoi j’ai décidé de remettre ma démission », a ajouté M. Dallaire.

Les membres démissionnaires du conseil municipal de Saint-Guy n’avaient semble-t-il pas la même vision du développement que leurs collègues. « Nous voulions faire du développement à notre échelle et nous recevions de bons appuis, de la part notamment du député Jean D’Amour qui nous secondait dans notre démarche. Mais il est difficile de faire du développement dans sa communauté quand on est constamment à couteaux tirés dans son propre conseil municipal. »

Jocelyn Dallaire avait été élu maire de Saint-Guy en avril 2008 à la suite de la démission de Raynald Roy. Il l’avait alors emporté avec une forte majorité devant son adversaire Jean-Léon Jalbert. En novembre 2009, il était réélu par acclamation.

Au terme de son passage à la mairie de Saint-Guy, Jocelyn Dallaire se dit fier d’avoir mis de l’ordre dans les finances publiques dont le bilan affiche un surplus de 130 000 $. Beaucoup de travail a été réalisé depuis son accession à la mairie, ce qui a redonné du lustre à la municipalité. La préparation et la réalisation du 75e anniversaire en août dernier, dont le souper des retrouvailles qui a attiré plus de 450 personnes, comptent parmi les faits d’armes du maire démissionnaire. Il tient d’ailleurs à remercier tous les citoyens qui ont prêté leur concours à l’organisation de cette grande fête.

En guise de conclusion, M. Dallaire lève son chapeau à tous ceux qui lui ont manifesté leur confiance et avec qui il a eu plaisir à travailler ou à côtoyer sur une base régulière soit en tant que maire ou responsable du Comité de développement de Saint-Guy.

Son épouse et lui quittent à regret un milieu où ils avaient choisi de s’installer en 1998. Ils y possèdent deux maisons et un chalet et tout le bien est aujourd’hui à vendre. Ils passent la semaine en dehors de la région afin de décanter un peu, de se changer les idées. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • j'ai su que l ancien maire voulait se présenter à nouveau. je ne comprends vraiment rien parce que le problème va rester le même je crois. d'après ces dires à la radio. il ne devrait pas faire application

    mireille - 2011-02-22 15:36
  • aujourdhui, sur les ondes radio de monsieur st-pierre, jocelyn dallaire a annoncer un possible retour au sain du conseil municipal de st-guy...avec les conseillers démissionnaires...je n y comprend vraiment plus rien... c est quoi l affaire !!! il est vraiment dur a suivre.

    nicolas - 2011-02-16 20:09
  • Rappel : Évidemment, des propos qui portent atteinte à la vie privée et à la réputation d'individu ne sont pas tolérés.

    infodimanche.com - 2011-02-16 07:50
  • Que c'est dommage une telle situation. On dirait que nous les Québécois, aussitôt que cela semble s'améliorer, sortir de la misère, se placer sur la carte, il y toujours des gens qui sabotent tout le travail des autres. Monsieur Dallaire voulait trop pour certaines gens du milieu, il permettait à des petits de se faire valoir et cela nuisait à leur image. Des projets pointaient pour l'immédiat, ce printemps même et cela aurait permis à des gens du milieu de travailler, et possiblement se trouver un emploi pour des mois des années. Que fera son successeur pour le bien de toute une population et non de quelques parvenus. Souhaitons du bien à ce village remarquable et qu'un vent du nord est vienne balayer ces pucerons qui embarrassent l'ensemble de la population.

    Pistoleros - 2011-01-26 16:29
  • Saint-Guy perd un gros morceau...j'espère bien que les personnes qui ont «forcé» le départ de leur maire, s'en mordront les doigts éventuellement. Ce n'est peut-être pas un gros village mais j'ai passé mon enfance là-bas, mon père étant natif du coin, et depuis l'arrivée de Mr Dallaire le village revenait peu à peu sur «la map». Bref, bonne chance à vous trois et je vous regretterai certain.

    Mélanie - 2011-01-25 12:47