Publicité

27 octobre 2010 - 10:16

Manifestation à Rivière-du-Loup

Nicolas Ouellet

Par Nicolas Ouellet, journaliste

Twitter Nicolas Ouellet
Toutes les réactions 15
Rivière-du-Loup - Une cinquantaine de travailleuses des services de garde en milieu familial (RSG), participent actuellement à une manifestation dans les rues de Rivière-du-Loup.

    »
Suivez infodimanche.com sur Twitter

Ces travailleuses des services de garde en milieu familial  de la région manifestent afin de mettre de la pression sur le gouvernement, avec qui elles sont en négociations pour se doter d'un premier contrat de travail. Ayant obtenu le droit de se syndiquer en 2008, elles revendiquent aujourd'hui ce droit afin d'obtenir de meilleures conditions de travail.

« Le gouvernement ne semble pas pressé du tout de régler ça. On dirait même qu'il faut faire la grève pour qu'on nous prenne au sérieux », indique Geneviève Tremblay, vice-présidente de l'Alliance des intervenantes en milieu familial (ADIM) Bas St-Laurent.

Dans la bonne humeur malgré le temps gris et pluvieux, le cortège a pris le départ vers 8 h ce matin à partir du stationnement du Centre commercial Rivière-du-Loup, sous escorte policière, et a emprunté la rue Frontenac afin de se rendre sur la rue Lafontaine.


Marianne, en congé ce matin, est allée appuyer les revendications de son service de garde.
Photo: François Drouin


Cet arrêt de travail prévu d'une demi-journée (5 heures) sera suivi, si nécessaire, d'un arrêt d'une journée complète, le 10 novembre prochain.

Les négociations afin de doter les travailleuses d'un premier contrat de travail collectif sont en cours depuis le mois de février dernier. Au début du mois de juin, 92 % des RSG avaient voté en faveur d'un mandat de grève.

Puis le 5 juillet, les RSG avaient retardé de deux heures l'ouverture de leur établissement. Ce moyen d'action plus lourd leur avait alors valu sept jours de négociations avec le gouvernement.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

15 réactionsCommentaire(s)
  • Les RSG n'ont pas choisi le statut d'autonome; celui-ci leur a été imposé par le gouvernement malgré des jugements des tribunaux à l'effet contraire. Les RSG prennent soin de 90 000 enfants au Québec. Aller travailler en installation signifie que le gouvernement devrait ajouter le même nombre de places dans les CPE. Cela lui couterait infiniment plus cher. J'ai le plus grand respect pour le travail des agriculteurs. Mais leur condition salariale n'est tout de même pas comparable à celle des RSG. Et si c'est le cas, c'est parce qu'ils ont fait le choix de s'organiser avec l'UPA pour défendre leurs conditions de travail. D'ailleurs, ils sont l'illustration parfaite qu'il n'y a pas de contradiction entre le fait d'être travailleur autonome et de s'unir pour défendre leurs droits.

    Pierre Jobin - 2010-11-01 08:17
  • Et cela va faire en sorte que vous receverez l'argent d'une main et la sortirez de l'autre. Et nous aussi par le fait même!!

    Nicole - 2010-10-29 14:50
  • Je comprends votre point de vue Zazou, et c'est vrai que c'est plate que les gens s'en prennent à vous. Le problème c'est que vous avez souhaité avoir le statut de travailleurs autonomes et là vous souhaitez les avantages sociaux des employés en plus. Je suis travailleur autonome depuis plus de 10 ans et je n'ai aucun avantages sociaux à part ceux que j'ai choisi de me payer. Je ne reçois pas d’avantages si je ne cotise pas, c'est comme tout le monde. Je peux par contre, contrairement à un employé, et comme vous toutes, déduire toutes mes dépenses d'entreprise. Lorsqu'on devient un travailleur autonome, il faut accepter ce que ca représente. Il y a beaucoup de sacrifices, mais aussi beaucoup, beaucoup d'avantages. Vos revendications, c'est comme si un employé demandait à son employeur de lui rembourser les dépenses que la compagnie paye déjà pour lui. Le papier, le téléphone, l'ordinateur, tout ca est gratuit pour un employé et remboursé pour un travailleur autonome. Ca ne fait donc pas plus de sens qu'un travailleur autonome qui demande des avantages sociaux pour lesquels il ne cotise pas.

    Marc - 2010-10-29 07:06
  • Si vous n'êtes pas contente '' mesdames les éducatrices'' de vos conditions travails, exigé de notre bon gouvenemaman, l'abolition complète de ce programme et retourné dans le privé ou vous exigerez les tarifs que vous voulez. Les garderies à 7$ de Pauline, quel absurdité! Un programme de riche, pour la province la plus endetté. Vivre au dessus de ses moyens, c'est ça le Q-bec!

    Syndiqué-Québec - 2010-10-29 05:31
  • Mon opinion est aussi bonne que la vôtre ... et on peut tourner la roue encore, si j'avais pas d'enfant, vous auriez pas de job non plus!! Pour ma part, j'ai des enfants en milieu familial avec une gardienne extra pour EUX. Cette gardienne est reliée au CPE mais comme je comprends bien vos dires, elle est en fait une travailleuse autome car elle ferme quand et conme elle veut! Donc, je ne connais peut-être pas le dossier par coeur mais je connais le mien et je n'irai pas faire du piquetage, désolé!!

    Nicole - 2010-10-28 22:18
  • Il est facile de parler de tout ca lorsque vous n,êtes pas concerné. Je suis RSG depuis 7 ans. La raison pour laquelle j'ai choisi ce métier. C'est parce qu'il n'y avait aucune place pour mon bébé en installation. Donc, j'ai moi même ouvert mon service. Ce qu'il faut comprendre, c'est que l'on s'occupe de VOS enfants pendant le temps que vous etes au travail. Si nous serions pas la.. pour les gens éduqué, vous ne travailleriez pas non plus. Dans notre salaire, nous payons la nourriture, les jouets, les réparations et tout le reste. Je suis a la maison, celle que l'on brise et que je dois payer de ma propre poche, vous les parents qui certains ne respecte pas l'environnement. Une RGS doit payer sa formation a chaque année. De sa propre poche encore une fois. J'ai un DEC en éducation spécialisée et cela ne me donne rien dans ce métier si je n'ai pas de l'amour pour ces enfants. On les soignes, on leur donne de la sécurité. On leur donne, ce que vous... vous ne donnez pas gens cultivés. Il y a 10 ans, le parent donnait 5$ par jour, maintenant 7$ mais le gouvernement nous en on enlevés 2$. Aujourd'hui, j'ai le salaire que je devais avoir il y a dix ans. Finalement, si vous ne connaissez pas le dossier des RGS et de tout ce qui entoure. Il serait préférable de ne rien écrire. Si nous étions pas la, beaucoup de maman serait a la maison. On mérite au moins d'avoir du respect. Un travailleur automone travaille les heures qu'ils souhaites. Si je ferme quand ca me tente, la vous pourriez dire que je suis travailleuse autonome.

    Zazou - 2010-10-28 16:10
  • Bravo Nicole vous résumez tellement bien ma pensée.

    Manon - 2010-10-28 10:46
  • Je n'ai rien contre ce genre d'activité mais je voudrais seulement amener un point de vue. Oui, les RSG sont des gens qui travaillent fort, longtemps et à petit salaire (selons eux) mais quand on se compare on se console. Pensez aux agriculteurs qui se tuent à l'ouvrage de 6ham à 21h pm ... et cela 7 jours sur 7, sans vacances ni feriés. Bien souvent ils sont vus comme des habitants de fond de rang sans culture. Ben ces gens doivent être très cultivés justement et ils possèdent eux aussi des DEC et autres formations pour se tenir à jour et ainsi pouvoir donner une marchandise adéquate à NOUS TOUS. Ils ont des salaires de même pas 5$ de l'heure....même pas 4$ non plus!! Donc, on fait la vie qu'on choisit. Des fois, on est mieux de se comparer avant de vouloir tout pour Notre petite personne. Il y aura tout le temps du monde pour chialer. Concentrons nos efforts aux bonnes places afin d'arrêter de creuser nos propres trous!!

    Nicole - 2010-10-28 09:44
  • Et moi comme grand-maman, je revendique le privilège d'un salaire minimum pour garder les enfants des parents pénalisés quand ces gens font la grêve. J'en ai assez d'être la dépanneuse de ceux qui revendiquent sur mon dos. Déjà que je suis gardienne attitrée lors de la relâche de février quand ma fille et mon fils vont se balader à Cuba.

    Mémé l'exploitée. - 2010-10-28 09:20
  • J'ai beaucoup de difficulté à voir des enfants dans les manisfestations. Ça fait pays en voie de développement.

    Réal - 2010-10-27 22:19
  • Ces travailleuses ont juste à aller travailler en installation si elles veulent les mêmes conditions de travail. Elle veulent être des travailleuses autonomes et elles veulent les mêmes avantages que celles en installation.Personne les obligent à rester dans leur maison . De plus elles disent qu'elles travaillent à $6 hrs /heure. Mais il y a des retours d'impôt justement pour leur dépense de nourriture, de loyer , d'électricité .De plus elles n'ont pas à prendre leur voiture pour aller travailler (donc pas d'essence). Il est temps que les gens arrêtent de demander des solutions miracles au gourvernement . Personne ne vous attache à votre travail.

    Marie-Claude - 2010-10-27 22:18
  • Je ne comprends pas. Comment se fait-il qu'elles n'ont pas manifesté devant les bureaux de Jean D'Amour ? N'est-il pas un député libéral, du côté du pouvoir, de ceux et celles qui prennent les décisions au gouvernement libéral ? Le centre commercial, la rue Lafontaine, la rue Frontenac, etc., ce sont des gens qui paient pour ces services et non des gens qui décident comment on doit payer pour ces services. Allez donc voir la personne concernée par l'immobilisme du gouvernement libéral. C'est lui qu'il faut brasser. Demandez-lui son opinion au moins. À quoi avez-vous pensé ?

    Qu'ossé ça ? - 2010-10-27 16:18
  • je suis éducatrice en milieu familiale depuis + de 12 ans et je suis formé : dec au cegep en service de garde et a l'UQAR en intervention pédagogique à la petite enfance...j'espère juste avoir un salaire équitable selon ma formation, mes compétences et les nombreuses heures travailler...je me considère donc INGÉNIEUR de la petite enfance, NOS ENFANTS qui seront les adultes de demain...

    Lyly - 2010-10-27 14:03
  • Augmenter le tarif du parent, ce n'est pas au rsg de le demander mais bien au gouvernement de le faire comme solution pour donner plus aux rsg.

    Chabella - 2010-10-27 12:37
  • Avant de manifester pour que le gouvernement,donc tous les contribuables satisfassent vos demandes, exigez donc que les parents augmentent leur contribution de 7$/jour. Une vraie farce. Comment ces derniers sont-ils prêts à payer pour une gardienne le soir venu afin d'aller au cinéma? 20$-25$? Ils sont donc capables de contribuer davantage et doivent le faire impérativement.

    Des salaires d'ingénieurs pour des gens sous-scolarisés. - 2010-10-27 11:23