X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Investissements majeurs et développement dans la MRC de Rivière-du-Loup

durée 7 janvier 2023 | 06h58
  • Andréanne Lebel
    Par Andréanne Lebel

    journaliste

    L’année 2022 a été marquée par des annonces économiques importantes dans la MRC de Rivière-du-Loup dont 10,7 M$ d’investissement au port de Gros-Cacouna, 35 M$ pour le centre d’innovation des Halles d’innovation et de formation avancée, près du campus de Premier Tech, lié à la création du parc technologique de Rivière-du-Loup.

    Le préfet de la MRC de Rivière-du-Loup, Michel Lagacé, voit d’un bon œil toutes ces annonces effectuées en début d’année 2022 pour le développement régional. Il croit que cet essor économique ira de pair avec le développement des parcs immobiliers de la région. «Nous allons accompagner les municipalités dans la réalisation de ces projets. Il faut des logements pour tous les portefeuilles et tous les types de besoins, dont des logements sociaux ou abordables», souligne M. Lagacé. Ce dernier a été élu à son 11e mandat à la tête de la MRC en novembre dernier. 

    Avec les migrations de populations observées au cours des dernières années et le solde migratoire positif en 2020-2021 au Bas-Saint-Laurent (un gain de 1 597 personnes), la situation de l’hébergement sur le territoire de la MRC de Rivière-du-Loup est devenue un enjeu «extrêmement présent», confirme le préfet Michel Lagacé. Il ajoute que du travail sera fait afin de trouver des pistes de solutions au cours des prochains mois. L’enjeu touche également les établissements d’enseignement, à la rechercher d’hébergement pour accueillir leurs élèves.

    À VENIR EN 2023

    En 2023, les résultats de l’étude d’opportunité concernant la traverse de Rivière-du-Loup auront «un impact extrêmement important» pour la région, croit Michel Lagacé. Il pense en faveur du maintien des actifs à Rivière-du-Loup, qui est selon lui l’option la plus intéressante. «Le récréotouristique et l’industriel ça ne se marie pas si facilement […] Cacouna répond à des besoins industriels, la preuve c’est que Groupe Lebel a décidé d’y investir. Ce serait inacceptable de cadenasser un port en eaux profondes avec les activités de la traverse à côté. La pouponnière de bélugas amène des contraintes», rappelle le préfet de la MRC de Rivière-du-Loup.

    La MRC de Rivière-du-Loup déposera en 2023 son Plan de gestion des matières résiduelles, sur lequel elle travaille depuis deux ans. Elle prévoit l’adopter au début du mois de janvier prochain. Il comprend toutes les matières collectées par le centre de tri, l’usine de biométhanisation, le lieu d’enfouissement technique, le site de traitement des boues et les écocentres.

    Le préfet Michel Lagacé dit avoir eu beaucoup de discussions avec les ministères concernés par l’usine de biométhanisation de la SÉMER afin d’obtenir de nouveaux équipements pour faire la liquéfaction du biogaz. Il affirme avoir l’impression que le dossier progresse toujours. «Pour des enjeux environnementaux et économiques, nous avons fait le choix de la biométhanisation en 2015, pratiquement avant tout le monde. «Tant et aussi longtemps qu’on ne peut pas produire [de gaz liquéfié], ça demeure un défi de pérennité. On brûle le gaz actuellement», résume Michel Lagacé. L’usine de biométhanisation gérée par la SÉMER a agi comme vitrine technologique pour d’autres villes souhaitant se tourner vers la biométhanisation comme Laval, Shawinigan et Québec puisqu’elle traite les matières depuis déjà plusieurs années.  

    Le distributeur Énergir s’est fixé l’objectif d’injecter 5 % de gaz de source renouvelable dans son propre réseau d’ici 2025, selon des documents déposés à la Régie de l’énergie du Québec. «C’est une très bonne nouvelle pour nous. Nous sommes rassurés par une entente de 20 ans que nous avons signée avec Énergir pour la vente de gaz naturel liquéfié», ajoute Michel Lagacé. De plus, en mai 2022, Québec annonçait un investissement de 1,2 G$ pour le développement de l’hydrogène vert et de la bioénergie.

    Au début de l’année 2023, les résultats de l’appel d’offres de production d’énergie éolienne de 300 MW et 480 MW devraient être dévoilés.  La mise en service des parcs éoliens est prévue pour 2026. «Il y a aujourd’hui beaucoup d’appétit pour l’éolien […] Les couts sont plus intéressants qu’il y a quelques années. La Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent sont considérés comme des gisements éoliens de grande importance et de qualité», précise Michel Lagacé.

    L’organisation célèbre cette année ses 40 ans, qui coïncident également avec le départ du directeur général, Jocelyn Villeneuve. La MRC de Rivière-du-Loup a obtenu une subvention pour réaliser une étude sur la coopération municipale des communautés locales sur la mise en commun de services. Elle devrait être réalisée au cours des premiers mois de 2023.

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h55

    Une formation pour des bénévoles de la 56e Finale des Jeux du Québec

    Le 28 janvier dernier, 150 bénévoles-organisateurs ainsi que 30 employés de la 56e Finale des Jeux du Québec ont participé à une formation sous la supervision de SPORTSQUÉBEC au Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup. Les délégués en sont ressortis plus outillés à réagir rapidement et efficacement en cas de situation de crise. «On les réunissait ...

    30 janvier 2023 | 15h53

    56e Finale des Jeux du Québec : le Cirque de la Pointe-Sèche au cœur des cérémonies

    L’organisation de la 56e Finale des Jeux du Québec de Rivière-du-Loup a dévoilé, ce 30 janvier, que le Cirque de la Pointe-Sèche de Saint-Germain-de-Kamouraska serait à la barre des cérémonies d’ouverture et de fermeture de l’évènement sportif d’envergure. Elyme Gilbert, fondateur du cirque promet des prestations originales inspirées du concept du ...

    30 janvier 2023 | 15h11

    Une nouvelle partie du sentier Trans-Québec 85 inaugurée

    Une section du sentier de véhicules hors route Trans-Québec 85 reliant la rue Beaubien au boulevard Cartier à Rivière-du-Loup a été officiellement ouverte ce 30 janvier en présence de nombreux dignitaires. Les travaux, estimés à 520 000 $ ont été menés au cours de l’année 2022. Les motoneigistes et les quadistes pourront avoir accès aux ...