X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Une année mouvementée pour Bernard Généreux

durée 29 décembre 2022 | 06h55
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Après avoir chassé Erin O’Toole, les conservateurs ont accueilli un nouveau chef, ils ont obtenu une moitié de victoire concernant l’assurance-emploi et une majorité du parti a voté contre le projet de loi libéral C-21. Voici un retour sur l’année vu par Bernard Généreux, député de la circonscription de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup.

    En février, le chef du Parti conservateur, Erin O’Toole, a été démis de ses fonctions par ses pairs, ouvrant du même coup la voie à la course à la chefferie. De nombreux députés se sont présentés pour être le prochain leader du PCC, mais ce sont essentiellement Jean Charest et Pierre Poilievre qui se sont démarqués et se sont opposés. Très tôt, Bernard Généreux a montré son appui à l’ancien premier ministre du Québec. «Il a le charisme et l'expérience, il a le bagout et la verve pour faire ça  [...] Il n'a rien perdu, c'est un leader et avec lui le Parti conservateur va être outillé pour la prochaine campagne électorale», avait-il mentionné.

    Lors de la victoire en septembre de Pierre Poilievre, malgré son allégeance à Jean Charest, Bernard Généreux l’a félicité. Pendant la course, le député trouvait que les politiques du nouveau chef avaient tendance à diviser les membres, «force est d’admettre qu’aujourd’hui Pierre a adouci grandement ses positions, sa façon de faire. Il est énormément à l’écoute», confie l’élu. Il se réjouit de partager une excellente relation avec le conservateur de Carleton en Ontario.

    L’ASSURANCE-EMPLOI

    Depuis un bon moment déjà, M. Généreux a fait de l’assurance-emploi son cheval de bataille. En 2021, Jacques Gourdes a déposé le projet de loi C-215 pour faire augmenter de 15 à 52 semaines la durée des versements d’assurance-emploi que peut recevoir une personne atteinte d’une maladie grave. Le parti libéral avait mentionné son intention de l’augmenter à 26 semaine, ce qui est maintenant chose faite depuis le 18 décembre.

    «C’est une avancée, on le reconnait, mais ce que l’on voulait c’était de le monter à 52 semaines», souligne le député. Dans la majorité des cas, il indique que les personnes arrêtées en raison de maladies graves le sont pendant plus de 40 semaines. «Là, c’est devenu une politique du parti. Alors si un jour on prend le pouvoir, on va s’assurer de monter l’assurance-emploi de 26 à 52 semaines, ce que Marie-Hélène Dubé 
    de Rivière-du-Loup prêche depuis 15 ans», avance-t-il.

    PROJET DE LOI C-21

    À la mi-mai, les libéraux ont déposé un projet de loi à la Chambre des communes qui vise à interdire les armes de poing et les armes de style militaire. Or, M. Généreux avance que ces armes ont déjà été interdites en 1971. Une semaine avant l’anniversaire de la tuerie de la Polytechnique, un amendement a été déposé par le PLC bannissant un millier d’armes de chasse. Ce qui a tôt fait réagir le joueur de hockey Carey Price. 

    «Donc tout le monde est monté au front pour dire que ça n’avait pas de bon sens. Carey Price est sorti, personne n’avait vu ça venir. Pourquoi il est sorti? Parce qu’il est des Premières Nations, c’est un Autochtone et les Autochtones au Canada respectent les lois et chassent pour être capables de subvenir à leurs besoins pour leur nourriture», explique M. Généreux qui a soutenu M. Price publiquement sur sa page Facebook.

    À la suite du message de Price, il a été reproché au gardien des Canadiens de Montréal de dénoncer le projet de loi quelques jours avant l’anniversaire de la tuerie de la Polytechnique et de ne pas connaitre cet évènement qui a fait de nombreuses victimes. «Ça a peut-être été fait de façon maladroite», avoue M. Généreux, mais il lance la flèche vers les libéraux en mentionnant qu’ils ont créé une «politique de division» pour mal faire paraitre leurs opposants. Selon M. Généreux : «Les libéraux essaient de faire croire aux gens qu’ils faisaient ça pour la sécurité du monde, alors qu’en réalité ils veulent s’attaquer aux armes des chasseurs». «J’ai été très heureux et très fier d’appuyer Carey Price! Peut-être que ça a été maladroit, mais disons-le, au-delà du malaise que ça a créé, sur le fond il a raison. On n’a pas besoin de s’attaquer aux chasseurs, aux sportifs, aux agriculteurs qui utilisent des armes de chasse. Je suis un chasseur moi-même, on respecte les lois, ça prend des permis, on ne peut pas avoir des armes pour acheter des armes. Le problème de sécurité au Canada en est un d’importation illégale d’armes de poing et de style militaire qui entrent dans nos rues à Montréal, Toronto et Vancouver», conclut-il.
     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 16h54

    Maxime Blanchette Joncas gonflé à bloc pour la rentrée parlementaire

    Création de logements, pénurie de main-d’œuvre, assurance-emploi et couverture cellulaire sont des enjeux locaux qui se trouvent au cœur des priorités du député de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, pour la session parlementaire 2023 qui vient tout juste de débuter. «Le gouvernement fédéral […] ne connait pas la ...

    Publié à 12h18

    L'Assemblée nationale s'oppose à la refonte des circonscriptions fédérales

    L’Assemblée nationale s’est officiellement opposée à la suppression de la circonscription d’Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia dans l'Est-du-Québec ce mardi 7 février. La motion soulignant l'opposition des députés provinciaux a été adoptée à l'unanimité et sans débat. Le texte de motion présenté a été présenté par le leader parlementaire de ...

    Publié à 11h22

    Néomédia et infodimanche.com renforcent leur architecture

    Vous l'aurez remarqué, depuis vendredi dernier, le site Internet infodimanche.com et l'application infodimanche rencontrent certaines difficultés. Un problème de serveurs de notre fournisseur Néomédia s'est avéré être l'oeuvre de pirates informatiques. L'entreprise située en Beauce a donc saisi l'occasion afin de migrer son architecture sur une ...