X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Pieutage au centre-ville : «C’est une torture»

durée 13 décembre 2022 | 14h10
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Des résidents de la rue St-Louis se sont présentés à la séance du conseil du 12 décembre afin d’exprimer leur mécontentement quant au bruit causé par le pieutage au chantier du Complexe santé Rivière-du-Loup. Le maire, Mario Bastille reconnait avoir sous-estimé l’impact sonore de cette phase des travaux et travaillera de concert avec l’entrepreneur afin de trouver des mesures d’atténuation pour améliorer les conditions de vie des citoyens du secteur.

    «Je trouve ça malheureux ce qui se passe, je ne me réjouis pas de ça», confie-t-il. Les effets du pieutage se ressentent jusqu’à l’Hôtel de Ville, a-t-il confirmé. «Je ne savais pas ce que ça faisait comme bruit, combien de temps ça allait durer», a mentionné le maire. Bien que les travaux de pieutage prendront une pause durant le temps des fêtes, ces derniers continueront jusqu’en mars 2023.

    «On vient juste de l’apprendre. J’aurais aimé ça le savoir avant, je me serais peut-être organisée pour déménager», a avancé Jocelyne Gaudreault devant les élus municipaux. Du lundi au jeudi de 7 h à 17 h et le vendredi de 7 h à 12 h, les habitants doivent vivre avec un bruit assourdissant et incessant qui fait vibrer leur maison. «Je vous dis, il y a des vagues dans mon verre d’eau, dans mon café. Les verres s’entrechoquent dans mes armoires. J’ai beau me boucher les oreilles, mais je sens le sol qui vibre sous mes pieds», a-t-elle raconté.

    La citoyenne a demandé à recevoir l’échéancier complet des travaux pour minimiser les effets sur la santé mentale ainsi que le plan de l’emplacement des pieux, dont le battage peut avoir des conséquences sur la structure des maisons. Elle a aussi proposé que les travaux débutent à 8 h le matin afin d’éviter de se faire réveiller par le pieutage. «C’est de votre faute parce que vous avez appuyé un projet comme ça au mauvais endroit. Point.», a-t-elle conclu.

    Son conjoint, Pierre Landry, qui a par ailleurs écrit une lettre ouverte à ce sujet à la page X de cette présente édition du journal Info Dimanche, a porté les propos un peu plus loin. «Monsieur le maire, je tiens, par la présente, à porter plainte officiellement contre la corporation Complexe santé Rivière-du-Loup et contre la Ville de Rivière-du-Loup qui a autorisé les travaux actuellement en cours sur la rue St-Louis», a-t-il lu. Le président de Rivière-du-Loup en éveil a martelé que le vacarme constituait une atteinte grave à la quiétude et à la santé mentale des citoyens subissant les contrecoups des travaux.

    Il a appuyé son argumentaire sur l’intensité, la fréquence et la durée des travaux qui contreviendraient à l’article 40 du règlement 1794 de la Ville concernant l’interdiction de causer du trouble ou du bruit. «Dans ce dossier, monsieur le maire, avez-vous l’intention de faire respecter la règlementation municipale ou est-ce que la corporation Complexe santé Rivière-du-Loup pourra encore bénéficier d’un passe-droit?», a-t-il demandé.
    Le maire a répondu en mentionnant qu’il y avait une zone grise dans le règlement lorsqu’il s’agissait de travaux. «Ce n’est pas positif pour eux et je comprends», a-t-il avoué.

    M. Landry a aussi porté à l’attention du conseil municipal que le garage qui devait être déplacé avec la maison patrimoniale se faisait démolir par les entrepreneurs. Il leur a rappelé que selon le procès-verbal du 2 novembre, ce dernier devait être déménagé et non démoli pour être reconstruit. Le maire a donné raison au citoyen et indiqué qu’un inspecteur en urbanisme de la Ville se rendrait sur place pour prendre connaissance de la situation.
     

    commentairesCommentaires

    4

    • GR
      Gaston Roy
      temps Il y a 1 mois
      Mr. Bastille aurait du écouter les citoyens au lieu de voir juste les signes de piastres, et d aller dire lui même qu il n était pas au courant de tout le bruit et le trouble que ca causerait, Ouffff, il ne recevra pas la palme d or pour cette bévue. C est aussi une des raisons majeures pouquoi les citoyens tenaient autant à voir ce montre de béton à l ouest de la ville. Maintenant est ce que c est plus clair pour les membres du conseil municipal que la rue st louis n était vraiment pas le bon endroit pour une si grosse boite de béton. Alors ceux qui prêchaient pour la rue st louis , et bien vivez avec le cognage maintenant, c était votre choixq
    • SD
      Simon Deschênes
      temps Il y a 1 mois
      C'est un mal nécessaire pour obtenir une fondation profonde de qualité pour ce type de bâtiment. Je suis conscient que ce n'est pas agréable mais ce n'est pas le genre de travaux qui sont effectués un dimanche après midi. Des mesures sont prises pour assurer un minimum de désagrément mais il n'y a pas de formule magique, ça fait du bruit.

      Ce qui fait beaucoup de bruit pour aucune raison par contre c'est la minuscule poignée d'opposants au projet.
    • GR
      Gaston Roy
      temps Il y a 1 mois
      Gatez vous ceux qui voulaient du bruit, il est gratuit. Et le pauvre monde qui le voulait pas cet infernal bruit doivent ausdi vivre ce xalver de la goute d eau, j espère un jour que vous allez regretter votre mauvaise dévision de faire cette boite de béton en ville parce que les plys gros inconvénients ne sont pas encore commencés. Personne est contre ce projet qualifié de fou sur la rue st louis. A l ouest de la ville , c aurait été parfait et la meilleure place. Si la ville avait un vrai maire qui voitau bien être de ses citoyens et non un argentier, ca se serait surement pas passé de cette facon. Mais on paie toujours pour nos erreurs. Son tour va venir à lui aussi,. Des élevtions aux 4 ans ca parle aussi
    • YB
      Yves Bérubé
      temps Il y a 1 mois
      M. Simon Deschênes, je suis 100% d'accord avec vos commentaires et particulièrement avec le contenu du dernier paragraphe.
    AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    28 janvier 2023 | 6h00

    Place aux joues rouges, la programmation Boule de neige débarque à Rivière-du-Loup

    L’hiver 2023 marque le retour de la programmation Boule de neige, du 27 janvier au 18 mars. Place aux joues rouges et aux sourires, Rivière-du-Loup invite les citoyens à croquer l’hiver à pleines dents et profiter de ses multiples occasions de jouer dehors. Les festivités s’ouvrent dès ce vendredi avec la toujours fort populaire marche aux ...

    27 janvier 2023 | 13h33

    Avenir incertain pour les ponts de glace de la région

    Même si certains se réjouissent de la température clémente jusqu’à présent, certains seront déçus. Les conditions hivernales douces risquent de faire en sorte que les ponts de glace de la région ne puissent ouvrir. Les prochaines semaines seront décisives quant à l’avenir des ponts de glace de Saint-Juste-du-Lac/Témiscouata-sur-le-Lac et ...

    27 janvier 2023 | 13h01

    Éric Duhaime considère Rivière-du-Loup comme un terreau fertile pour le PCQ

    Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, s’est arrêté à Rivière-du-Loup le 25 janvier dans le cadre d’une tournée de toutes les circonscriptions de la province amorcée à la suite des élections provinciales. Son défi principal sera de maintenir l’intérêt pour son parti pendant quatre ans. Il croit que la région est sensible aux ...