X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Sortir de l’ombre pour travailler au mieux-être social

durée 8 novembre 2022 | 14h50
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Le Regroupement des assistées sociales et assistés sociaux du Témiscouata a dévoilé sa nouvelle image ce 8 novembre lors d’une conférence de presse sans électricité se déroulant dans leurs locaux. La situation n’a pas manqué de faire rigoler les gens présents puisqu’«on fait la conférence en partie pour sortir l’organisme de l’ombre», a souligné en riant François Pelletier, agent aux communications pour le RASST.

    Ainsi, l’organisme témilacois a dévoilé son nouveau logo plus épuré et centré sur ses principaux secteurs d’intervention soit le droit, l’action et l’animation sociales ainsi que la boutique communautaire. «L’organisme est très peu connu, en dehors du cercle des organismes communautaires, de la population et de la clientèle que l’on veut desservir», soutient M. Pelletier. Avec le visuel au goût du jour et les 40 ans du regroupement qui seront célébrés en 2024, les membres espèrent toucher le plus de personnes possible.

    Au Témiscouata, le RASST indique 45 % de la population se trouve dans une situation de précarité, soit 9000 personnes. Sur celles-ci, seulement 1800 (20%) vont chercher de l’aide à l’organisme. La coordonnatrice du regroupement, Fanny Pilon, mentionne qu’il a été ardu de rejoindre les citoyens durant la pandémie. Pour les membres, il est maintenant temps de remédier à la situation et d’aider le plus de personnes possible puisque près d’une personne sur deux est en situation de pauvreté dans la MRC.

    Le projet de refonte de l’image a nécessité un investissement de 8000 $, dont la moitié provient d’une subvention de la MRC dans le cadre de son fonds d’économie sociale volet mise en marché. 

    «TRAVAILLER AU MIEUX-ÊTRE SOCIAL»

    «Travailler au mieux-être social» est le nouveau slogan du RASST, mais représente aussi l’objectif derrière les activités de l’organisme. «Les gens veulent de la dignité et cherchent le mieux-être social. Le bien-être est une condition que l’on ne choisit pas, tandis que le mieux-être est un objectif à la fois personnel et collectif», explique François Pelletier.

    Par la mise en place des nouvelles affiches, du nouveau site web, le RASST espère être plus accessible et visible afin d’aider au mieux de leurs capacités la population qui en a grandement besoin. La coordonnatrice souligne que la précarité est bien plus fréquente que le laisse penser la croyance populaire. L’insuffisance de revenus, l’incapacité à pallier ce manque sont des causes qui touchent souvent les gens. «La question de la pauvreté, actuellement, fait rage avec beaucoup d’intensité avec la situation économique à laquelle on fait face présentement avec l’inflation, la pire crise inflationniste dans les 40 dernières années», a enchérit le député fédéral de Rimouski-Neigette – Témiscouata - Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas. 

    Le regroupement vient en aide aux personnes vulnérables en les soutenant dans leurs démarches auprès de programmes et dans la valorisation de leurs droits. Pour y arriver, la boutique communautaire est leur porte d’entrée : elle permet le contact humain. Plus souvent qu’autrement, ils ne sont même pas au courant des actions de l’organisme, avance Mme Pilon.

    «On veut être là pour les oubliés, ces gens-là qu’on tasse la plupart du temps, qu’on juge sans connaitre leurs difficultés ni leur souffrances et, souvent, qui n’ont pas de voix non plus», souffle la coordonnatrice. Elle ajoute que leur implication est importante autant pour aider les plus vulnérables que pour mobiliser les gens autour de problèmes sociétaux et de lutter contre les préjugés.
     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h28

    La MRC de Témiscouata adopte son budget 2023

    Lors de la dernière séance du Conseil de la MRC de Témiscouata tenue le 23 novembre dernier, les membres ont adopté le budget 2023 totalisant 10 423 152 $.  Une augmentation de 1.16% des quotes-parts est dénotée. Toutefois, la MRC mentionne qu’il y a eu une augmentation relativement importante des coûts de services à la carte qui sont offerts à ...

    Publié à 13h00

    La Grande guignolée des médias à Rivière-du-Loup

    C’est le jeudi 1er décembre que se tiendra la Grande Guignolée des médias à Rivière-du-Loup. Les représentants d’Info Dimanche, de CIEL FM et CIBM ainsi que de CIMT collecteront les dons des automobilistes pour cette bonne cause. Les employés d’Info Dimanche seront positionnés à l’intersection des rues Fraser et Lafontaine dès 7 h 30 le matin ...

    Publié à 10h47

    Amélie Dionne siège pour la première fois à l’Assemblée nationale

    La députée de Rivière-du-Loup - Témiscouata, Amélie Dionne, a siégé pour la première fois à l’Assemblée nationale ce 29 novembre lors de la rentrée parlementaire. «Quelle immense fierté et fébrilité de siéger […] au Salon bleu auprès de mes collègues, afin de représenter notre belle région», a-t-elle confié sur ses réseaux sociaux.  La ...