X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Pierre-Olivier Pelletier couronné «Meilleur jeune chef au Canada»

durée 26 octobre 2022 | 17h13
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Le chef Pierre-Olivier Pelletier est le «meilleur jeune chef culinaire au Canada». Le passionné, originaire de Saint-Éloi, a remporté les grands honneurs de la prestigieuse finale canadienne du concours de l’Académie des jeunes chefs de San Pellegrino, à Toronto, ce mardi 25 octobre. Un exploit de taille. 

    Pierre-Olivier Pelletier, connu dans la région pour sa participation à l’émission «Les Chefs» en 2015, faisait partie d’un groupe de 10 chefs sélectionnés pour la finale du concours d’envergure. Celle-ci rassemblait les meilleurs chefs âgés de 30 ans et moins au pays. 

    Le copropriétaire du Kebec Club Privé, à Québec, s’est démarqué par un «plat signature» qu’il a élaboré, puis exécuté, en pensant aux traditions canadiennes, ainsi qu’à l’apport des Première Nations sur la scène culinaire. 

    «Je suis encore sur mon petit nuage», a partagé le gagnant, sur la route entre Toronto et Québec, mardi. «Je suis encore sous le choc de tout ça. Les mots me manquent pour vous dire a quel point je suis fier. »

    Le concours San Pellegrino Young Chef Academy est devenu l’un des événements marquants de la gastronomie canadienne (et mondiale) ces dernières années. Il offre aux participants de gagner en visibilité et en prestige, ainsi que de concourir pour le titre de meilleur jeune chef du monde lors de la grande finale qui aura lieu à Milan en 2023. Un grand rendez-vous en Italie pour lequel Pierre-Olivier Pelletier a maintenant son billet. 

    PLAT 

    Pour charmer les juges, le chef d’à peine 30 ans a offert un plat qu’il a développé en amont de la compétition. «J’ai présenté de la canette, la jeune femelle du canard, que j’ai fait vieillir à sec pendant deux semaines au préalable. Au concours, je l’ai rôtie entière sur le coffre, puis laquée au sirop de bouleau avec un miso maison fait de blé. La canette était aussi fumée avec du foin d’odeur», a expliqué celui qui aime créer sur l’émotion.  

    Il s’agissait non pas d’un plat fétiche, comme l’espérait l’organisation de la compétition, mais plutôt une juste représentation, selon lui, de la gastronomie canadienne. Un choix qui a d’ailleurs charmé les juges, des sommités du milieu culinaire. 

    «Ils ont retrouvé des ingrédients classiques du Canada et ils ont estimé que c’était la meilleure assiette, la plus significative pour représenter le pays à l’international.»

    Pierre-Olivier Pelletier mentionne d’ailleurs avec fierté que le blé utilisé pour le miso vient du KRTB et qu’il a été sélectionné par son père qui travaille dans le domaine des céréales. Les carottes, qui accompagnaient la canette, étaient aussi un clin d’œil au jardin de sa mère. 

    Il mentionne avoir devancé de justesse un autre chef québécois très prometteur, Samy Benabed. «Il a gagné le prix pour la meilleure représentation de sa culture culinaire. Au départ, je pensais qu’il l’emporterait. On peut être fiers de dire que ce sont les deux Québécois présents qui ont le mieux performé», s’est réjoui le jeune chef, estimant que le Québec a beaucoup à offrir dans le milieu de la gastronomie. 

    FINALE MONDIALE À MILAN 

    La San Pellegrino Young Chef Academy Competition est associée au prestigieux classement des 50 meilleurs restaurants au monde (Top 50 San Pellegrino) qui est publié chaque année. Il s’agit du plus gros classement international dans le milieu de la restauration, une liste reconnue et recherchée. 

    «Les chefs qui en font partie sont parmi les plus grands», a noté Pierre-Olivier Pelletier, soulignant que sa participation à la finale, en Italie, lui ouvrira des portes qu’il ne voyait jamais s’ouvrir. 

    «Ça va me donner des opportunités de rencontrer des chefs que je n’aurais jamais cru pouvoir croiser dans ma vie. Ça pourrait peut-être même me permettre de faire des repas en collaboration avec eux par la suite. C’est ça le prix finalement, pouvoir enfin tomber dans la catégorie des meilleurs chefs internationaux», a-t-il dit. 

    Quoi qu’il en soit, le passionné note déjà la portée de sa victoire à Toronto. Au moment de notre appel, en fin de journée, plusieurs médias l’avaient déjà contacté pour en apprendre davantage à son sujet. De nombreuses personnes appelaient aussi pour réserver à son restaurant, signe que le meilleur est à venir. 

    Plus de détails suivront… 
     

    commentairesCommentaires

    1

    • VF
      Vézier François
      temps Il y a près de 1 mois
      Trop fort mon cher Pierre-Olivier. Bon succès dans ton avenir encore tellement prometteur!!!

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h28

    La MRC de Témiscouata adopte son budget 2023

    Lors de la dernière séance du Conseil de la MRC de Témiscouata tenue le 23 novembre dernier, les membres ont adopté le budget 2023 totalisant 10 423 152 $.  Une augmentation de 1.16% des quotes-parts est dénotée. Toutefois, la MRC mentionne qu’il y a eu une augmentation relativement importante des coûts de services à la carte qui sont offerts à ...

    Publié à 13h00

    La Grande guignolée des médias à Rivière-du-Loup

    C’est le jeudi 1er décembre que se tiendra la Grande Guignolée des médias à Rivière-du-Loup. Les représentants d’Info Dimanche, de CIEL FM et CIBM ainsi que de CIMT collecteront les dons des automobilistes pour cette bonne cause. Les employés d’Info Dimanche seront positionnés à l’intersection des rues Fraser et Lafontaine dès 7 h 30 le matin ...

    Publié à 10h47

    Amélie Dionne siège pour la première fois à l’Assemblée nationale

    La députée de Rivière-du-Loup - Témiscouata, Amélie Dionne, a siégé pour la première fois à l’Assemblée nationale ce 29 novembre lors de la rentrée parlementaire. «Quelle immense fierté et fébrilité de siéger […] au Salon bleu auprès de mes collègues, afin de représenter notre belle région», a-t-elle confié sur ses réseaux sociaux.  La ...