X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Nouvelle politique de déneigement

Les Louperivois pourront se stationner en bordure de rue l’hiver

durée 24 octobre 2022 | 15h28
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Les conseillers de la Ville de Rivière-du-Loup adopteront, ce 24 octobre à 20 h lors de la séance du conseil municipal, une nouvelle politique de déneigement. Les stationnements en bordure de rue seront maintenant autorisés de 23 h à 7 h dès le 15 novembre prochain, sauf en cas d’opération de déneigement réalisée par la Ville.

    Les statistiques de l’hiver 2021 sont claires : 60 % du temps d’interdiction aurait permis aux citoyens de se prévaloir de stationnements. Sur 122 nuits, il n’y en a que 47 qui ont nécessité un déneigement majeur. La Ville estime que la population gagnera beaucoup par cette nouvelle mesure et espère qu’elle sera appréciée.

    «Mais, ça va demander aux citoyens de s’informer parce que la responsabilité d’aller chercher l’information sur le droit de se stationner la nuit ou non leur revient», soutient Gérald Tremblay, directeur du Service technique et de l'environnement de la Ville de Rivière-du-Loup. Différentes méthodes ont été mises en place pour aviser les Louperivois d’opérations de déneigement sur le territoire. Pour être au courant ils peuvent se rendre sur le site web VilleRDL.ca, par téléphone au (418) 867-6717 et par alertes courriel en s’inscrivant sur le Portail citoyen accessible à partir du site web de la Ville. «Je pense que c’est un compromis très acceptable pour les avantages que les gens vont en retirer», confie M. Tremblay.

    L’enlèvement de la neige constitue le deuxième changement majeur de la nouvelle politique de déneigement. Lors des fins de semaine et des jours fériés, la neige ne sera pas soufflée dans des camions afin d’élargir les routes sauf en cas d’activités spéciales ou de manque de sécurité pour les conducteurs. Cette nouvelle mesure a été instaurée en raison de la pénurie de main-d’œuvre et permettra d’économiser des sous.

    Une attention particulière sera aussi portée sur l’utilisation de sel : «Une des grosses dépenses qu’on a en termes de déneigement, c’est le fondant et l’abrasif. Il y a un impact financier important au niveau de sa gestion et aussi un impact au niveau environnemental. L’abrasif qu’on épand, on le ramasse dans nos égouts souvent l’été, donc ça cause des problèmes : il faut nettoyer, vider nos puisards», explique le directeur du Service technique et de l'environnement. Ainsi, en formant leurs employés sur le sujet et en optimisant leur utilisation, M. Tremblay croit que le passage de balai pourrait être réduit, de même que le récurage des égouts. «D’autres villes ont fait ce genre d’exercice et elles ont eu des résultats exceptionnels, donc on veut vraiment se lancer là-dedans», confie-t-il.

    La nouvelle politique se veut une révision de celle de 2007. Pour la Ville, il était important, après 15 ans, de se mettre à jour concernant les changements climatiques et les demandes des citoyens. Des zones ont été érigées et des priorités de déneigement ont été modifiées afin d’assurer un meilleur rendement lors des tempêtes de neige.
     

    commentairesCommentaires

    4

    • DM
      Dubé Mario
      temps Il y a 1 mois
      «Mais, ça va demander aux citoyens de s’informer parce que la responsabilité d’aller chercher l’information sur le droit de se stationner la nuit ou non leur revient»,

      Et il est et sera justement là le problème. Le risque est très élevé que beaucoup seront insouciants à cet effet. Et alors, nous nous retrouverons avec des sections de rues mal déneigées et mal entretenues et la Ville, via son contracteur, pourra s'en laver les mains.

      Et si on regarde l'ensemble des modifications, on constate que l'on se dirige vers un nivellement vers le bas, avec des rues mal entretenues, avec des risques accrus pour les piétons (ce qui n'est pas nouveau dans cette Ville) et aussi pour les automobilistes.

    • B
      blachon,gilbert
      temps Il y a 1 mois
      Ont-ils pensé aux problèmes crées aux déneigeurs par cette folie de multiplication de gonflements de trottoirs ? Combiens de roues de voitures vont cogner ces obstacles inutiles à la circulation. .Alfred Fortin, Lafontaine, Amyot, Desjardins etc...sont truffées de ces pièges. .
    • RL
      René Lapointe
      temps Il y a 1 mois
      @ Mario Dubé
      Il y aura surement des panneaux indiquant qu'il y aura déneigement. Alors c'est aux automobilistes à s'ouvrir les yeux et à respecter ceux et celles qui respecte le règlement.
    • GPRD
      Gaétan Plourde, Rivière-du-loup
      temps Il y a 1 mois
      Mr. Blachon, je vous donne entièrement raison. Ca fait des années que je dénonce cette situation de rétrécissement des coins rue. C'est un vrai problème pour le déneigement. Un véritable gaspille de fond public et d'une totale inutilité quand à la soit disant sécurité des piétons. La dernière vacherie que la ville a à son actif, c'est le terre-plein centrale sur le chemin des Raymond tout juste à la sortie d'une courbe. Je suis camionneur depuis 7 ans, et je n'ai jamais vu une stupidité semblable.
    AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 13h28

    La MRC de Témiscouata adopte son budget 2023

    Lors de la dernière séance du Conseil de la MRC de Témiscouata tenue le 23 novembre dernier, les membres ont adopté le budget 2023 totalisant 10 423 152 $.  Une augmentation de 1.16% des quotes-parts est dénotée. Toutefois, la MRC mentionne qu’il y a eu une augmentation relativement importante des coûts de services à la carte qui sont offerts à ...

    Publié à 13h00

    La Grande guignolée des médias à Rivière-du-Loup

    C’est le jeudi 1er décembre que se tiendra la Grande Guignolée des médias à Rivière-du-Loup. Les représentants d’Info Dimanche, de CIEL FM et CIBM ainsi que de CIMT collecteront les dons des automobilistes pour cette bonne cause. Les employés d’Info Dimanche seront positionnés à l’intersection des rues Fraser et Lafontaine dès 7 h 30 le matin ...

    Publié à 10h47

    Amélie Dionne siège pour la première fois à l’Assemblée nationale

    La députée de Rivière-du-Loup - Témiscouata, Amélie Dionne, a siégé pour la première fois à l’Assemblée nationale ce 29 novembre lors de la rentrée parlementaire. «Quelle immense fierté et fébrilité de siéger […] au Salon bleu auprès de mes collègues, afin de représenter notre belle région», a-t-elle confié sur ses réseaux sociaux.  La ...