X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Action de visibilité de la CSQ à Rivière-du-Loup

durée 18 octobre 2022 | 08h55
  • Lydia Barnabé-Roy
    Par Lydia Barnabé-Roy

    Journaliste de l'Initiative de journalisme local

    Quelques membres de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) ont bravé la pluie, ce matin de 7 h à 8 h 30, devant le bureau de la circonscription de Rivière-du-Loup - Témiscouata au 320, boulevard de l’Hôtel de Ville. Un peu partout au Québec, la CSQ tenait des points de visibilité pour marquer sa présence et mettre de l’avant les réseaux de l’enseignement et de la santé. 

    Un peu moins d’une dizaine de personnes se trouvait devant le local qui accueillera la candidate élue, Amélie Dionne, après son assermentation. «On a été un peu oubliés dans la dernière campagne électorale, donc on veut marquer le coup», mentionne Natacha Blanchet, présidente du Syndicat de l’enseignement du Grand-Portage (SEGP). Elle ajoute l’importance de la négociation afin que les membres ne soient pas laissés pour compte. 

    Notons que la convention collective de la CSQ prendra fin en mars 2023. La centrale entreprend déjà des démarches pour ouvrir la discussion avec le gouvernement en vue du dépôt de la prochaine entente syndicale le 31 octobre prochain.

    «C’est important que le gouvernement comprenne que ses employés ont besoin de conditions de travail à la hauteur de ce qu’il peut donner, car les employés de l’État sont fatigués, les enseignants sont épuisés», souligne Mme Blanchet. Les personnes présentes devant l’ancien bureau de Denis Tardif veulent solliciter Amélie Dionne afin qu’elle porte leurs préoccupations à l’Assemblée nationale.

    La présidente affirme que les crises touchant la province n’excluent pas les domaines de la santé et de l’enseignement. Par leur visibilité, elle souhaite améliorer les conditions de travail ainsi que la rétention des employés.

    Ainsi, la CSQ se bat, du côté de l’enseignement, pour un salaire qui tient compte de l’inflation, pour un nombre revu d’élèves par classe, puis la révision des tâches confiées aux professeurs. «Les enseignants, présentement, on leur demande de faire des tâches qui ne sont pas de l’enseignement, et ça vient alourdir leur travail», explique Jean-François Gaumond, président du Syndicat de l’enseignement de la Mitis. 

    Au courant des prochaines semaines, d’autres opérations de visibilité sont prévues par la CSQ avec leur thématique «On est là». «On est là… malgré la pluie», conclut Natacha Blanchet en riant.
     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h59

    Un nouveau mode de taxation ne fait pas l’unanimité à Saint-Mathieu-de-Rioux

    Le conseil municipal de Saint-Mathieu-de-Rioux a adopté le 5 décembre un nouveau système de taxation qui entrera en vigueur en 2023. Une première moitié de la taxation sera perçue selon la valeur foncière des propriétés et l’autre moitié sera divisée par le nombre d’immeubles imposables sur le territoire. Il s’agit d’une taxe spéciale pour ...

    7 décembre 2022 | 11h29

    Amélie Dionne élue vice-présidente à la Commission de la culture et de l’éducation  

    La députée de Rivière-du-Loup – Témiscouata, Amélie Dionne, a été nommée vice-présidente de la Commission de la culture et l’éducation et membre de la Commission de l’aménagement du territoire, le 6 décembre dernier, lors de la répartition des fonctions pour l’ensemble des commissions. Une commission est un groupe de travail composé d'un nombre ...

    7 décembre 2022 | 6h58

    Un toutou et un conte pour les enfants de la région

    Le Clup Optimiste de Rivière-du-Loup a procédé à la distribution de 1150 toutous dans plusieurs écoles de la région ce 5 décembre. Pour cette 22e édition, en plus de recevoir une peluche, les enfants en maternelle obtiendront un petit conte qui raconte l’histoire de leur nouvel ami. Cette nouveauté a été développée par l’enseignante de sixième ...