Publicité

21 septembre 2022 - 10:13 | Mis à jour : 10:22

Rivière-du-Loup en éveil tient son assemblée de fondation

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Toutes les réactions 1

L’assemblée générale de fondation de la corporation Rivière-du-Loup en éveil s’est tenue le 14 septembre à Rivière-du-Loup. À cette occasion, les membres présents ont adopté les règlements généraux qui régiront désormais le fonctionnement associatif de l’organisme et ils se sont dotés d’un premier conseil d’administration dont les noms des membres seront dévoilés ultérieurement.

Les objectifs de la corporation sont de sensibiliser les citoyens de Rivière-du-Loup et de veiller à ce que leur voix soit entendue dans les affaires de la cité. Au cours de la séance d’information portant sur le projet Medway qui s’est tenue à la suite de l’assemblée générale, l’organisme a procédé au visionnement de photomontages réalisés par les membres de l’équipe illustrant les impacts visuels potentiels de cet immeuble de neuf étages. Les personnes présentes ont demandé à Rivière-du-Loup en éveil d’adresser une requête à l’administration municipale afin que cette même présentation puisse se faire devant les élus de la Ville à l’occasion de la tenue du prochain conseil municipal.

Le 22 aout dernier, le représentant de Medway, Robert Cooke a présenté le projet de son employeur lors d’une séance du conseil municipal de la Ville de Rivière-du-Loup, avec certaines projections visuelles. Dans un esprit d’équité, Rivière-du-Loup en éveil a demandé au maire de Rivière-du-Loup que les citoyens puissent se prévaloir des mêmes prérogatives.

D’après Pierre Landry, administrateur de Rivière-du-Loup en éveil, 120 citoyens et citoyennes qui ont porté en appel la décision du comité de démolition de la Ville d’autoriser la démolition de l’immeuble à logement sis au 27-29, rue Saint-Louis, de même que la démolition/déménagement de la maison patrimoniale du 31-33 de la même rue. De son côté, la Ville de Rivière-du-Loup a confirmé avoir reçu 108 demandes d’appel en date du 21 septembre, dont 22 des signataires n’ont pas d’adresse à Rivière-du-Loup.

Selon les signataires, le nombre maximal de logements autorisés se chiffre à 12 dans ce secteur. Le Complexe Medway comprendrait 134 logements et 75 000 pieds carrés d’espaces commerciaux. Une contestation est toujours en cours devant la Commission municipale.

Rivière-du-Loup en éveil affirme que les documents d’appel ont été signés par des citoyens résidant sur pas moins de 40 rues différentes de Rivière-du-Loup, de la rue Mackay jusqu’à la rue Joseph-Viel, en passant par les rues Amyot, Fraser, Témiscouata, Beaubien, Jarvis, Fraser, Lafontaine, Joly, Taché, Morin, Saint-Louis, des Merisiers, du Carrefour, Sainte-Marie, de la Cour, etc.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Il manque un chiffre important... 120 citoyens sur combien??? Je veux garder le CLSC au Centre-Ville et qu'il soit à proximité de la maison des ainés est important pour moi

    Mailloux Sylvie - 2022-09-21 21:09