Publicité

4 septembre 2022 - 14:00

Le plan de partenariat de l’ITAQ: un levier structurant pour tout le Bas-Saint-Laurent

La directrice générale de l’Institut de technologie agroalimentaire du Québec, Aisha Issa, a annoncé ce vendredi une collaboration avec la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal permettant l’utilisation de ses infrastructures de La Pocatière pour la phase de transition et d’implantation du programme décentralisé de formation en médecine vétérinaire à l’Université du Québec à Rimouski.

Dans ce contexte, l’Institut de technologie agroalimentaire du Québec (ITAQ) prévoit aussi le lancement de plusieurs appels d’offres afin de se doter de ressources spécialisées qui permettront à l’organisme de mettre en œuvre des projets innovants prévus à son plan de maintien et de nouvelles infrastructures, spécifiquement à La Pocatière.

Par le biais de ces projets innovants, l’ITAQ compte ainsi adresser des enjeux sociétaux grâce à l’innovation technologique qui sera au cœur du développement économique du Québec dans les prochaines années. L’Institut détient déjà plusieurs infrastructures spécialisées dans le domaine bioalimentaire, dont certaines sont utilisées par la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal.

LA COOPÉRATION COMME LEVIER DE DÉVELOPPEMENT

Pour la directrice générale de l’ITAQ, Aisha Issa, cela démontre toute l’importance de la coopération et de l’engagement dirigé pour l’avenir de l’enseignement de la région.

«Cette entente de partenariat entre plusieurs institutions d’enseignement s’ajoute à notre collaboration avec le Cégep de La Pocatière sur le plan de la pédagogie et du parascolaire. Le Cégep appuie la collaboration directe avec Biopterre dans le but de concrétiser des initiatives de recherche appliquée complémentaires J’insiste, l’ITAQ est un fleuron du Québec et La Pocatière est un pilier de sa structure même», a souligné Mme Issa.

Publicité


Publicité

Commentez cet article