Publicité

11 août 2022 - 15:44 | Mis à jour : 16:09

Aide financière de 749 000 $ accordée pour le navire L’Héritage 1

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

La Compagnie de navigation des Basques a reçu tout récemment de bonnes nouvelles concernant la cure de jeunesse qu’elle souhaite offrir à son navire l’Héritage 1. Elle a appris en début de semaine que le ministère des Transports du Québec lui a accordé une aide financière maximale de 749 000 $ représentant 75 % des dépenses admissibles pour ce projet.

«Déjà, certaines choses pourront aller de l’avant. Nous avons ciblé la chaloupe de sauvetage et un treuil qu’on pourra se procurer sans trop attendre», indique le secrétaire de la Compagnie de navigation des Basques (CNB), Jean-Marie Dugas. Lors de la saison estivale, le navire L'Héritage 1 assure quotidiennement une liaison entre Trois-Pistoles et Les Escoumins, sur la rive nord. 

Les rénovations concernent principalement le secteur du pont passager, dont la billetterie et le restaurant, ainsi que les salles de bains. À défaut de pouvoir agrandir le navire, une reconfiguration est aussi dans les plans afin d’accroitre sa capacité, tout en procurant plus de confort aux usagers avec la modernisation de l’intérieur. Les travaux sont évalués à environ 1 M$.

M. Dugas précise que la CNB aurait aimé pouvoir débuter les travaux avant la fin de la saison de navigation afin que le navire revampé soit prêt pour la saison 2023. «L’objectif est d’entreprendre les travaux cet automne et de les continuer en hiver, selon les soumissions que nous allons recevoir des architectes», précise-t-il. 

L’aide financière a été accordée dans le cadre du Programme d’investissement en infrastructures maritimes du ministère des Transports dans le volet des traverses intermédiaires pour le transport de personnes.

Rappelons qu’en 2020, le navire l’Héritage 1 avait passé près de cinq mois en cale sèche à L’Isle-aux-Coudres pour des réparations majeures qui ont été effectuées par le Groupe Océan. Bien que la classe politique qualifiait ce navire comme étant «en fin de vie», la mobilisation de la population de Trois-Pistoles et des Escoumins avait convaincu le gouvernement d’investir un montant de 4,9 M$ pour réaliser les travaux nécessaires. Les dépassements de couts se sont chiffrés à environ 400 000 $.

Publicité


Publicité

Commentez cet article