Publicité

3 août 2022 - 10:05 | Mis à jour : 14:35

Pénurie de cathéters épiduraux : «Pas d’impacts pour le moment» au Bas-Saint-Laurent 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Après avoir touché les provinces de l’Ontario, de la Colombie-Britannique et celles des Prairies, c’est maintenant au Québec à envisager et à devoir se préparer à une pénurie de cathéters épiduraux. Une situation que le CISSS du Bas-Saint-Laurent garde à l’œil et pour laquelle il collabore étroitement avec le gouvernement. 

Selon Gilles Turmel, porte-parole à la CISSS du Bas-Saint-Laurent, la pénurie mondiale de cathéters épiduraux n’a pas de conséquences, à ce stade-ci, dans les hôpitaux de la région. Il comprend néanmoins que celles-ci puisse créer des craintes et préoccupations chez certaines futures mamans.  

«Le CISSS travaille avec le ministère de la Santé et des Services sociaux afin de limiter les impacts de cette pénurie. Des livraisons sont attendues afin de sécuriser les inventaires», a-t-il soutenu. 

À court terme, le MSSS compte effectuer des démarches auprès des établissements de santé du réseau pour dresser un inventaire des stocks disponibles. «Il y a une collaboration et les inventaires seront sans doute mis en commun. Les besoins seront certainement plus importants dans les grands centres», a-t-il complété. 

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent n’était pas en mesure de confirmer l’état des inventaires sur le territoire. «Mais pour le moment, il n’y a pas de raison de crier aux loups», a assuré Gilles Turmel. 

Une épidurale atténue ou supprime, au niveau des nerfs, les sensations douloureuses pendant le travail et l’accouchement. L’anesthésiste place une aiguille spéciale au bas du dos qui facilite l’insertion d’un petit tube en plastique (cathéter) dans l’espace épidural. Il s’agit de la méthode d’analgésie la plus efficace pendant le travail. 

Au Québec, trois fournisseurs assurent l’approvisionnement dans le réseau de la santé et des services sociaux. Selon ce que rapporte La Presse ce mercredi 3 aout, le fabricant Smiths Medical s’attend à ce que son approvisionnement revienne à des niveaux normaux avant le 26 août, tandis qu’un autre, Teleflex, a signalé que la pénurie prendrait fin le 30 décembre.

Un manque de matières premières essentielles à la fabrication de cathéters à l’étranger, serait l’une des raisons qui expliquent la pénurie actuelle. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article