Publicité

13 juillet 2022 - 15:23 | Mis à jour : 20:50

Une pétition en appui au projet du Groupe Medway 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Une semaine après qu’une soixantaine de citoyens aient demandé la tenue d’un moratoire au sujet du projet du Groupe Medway, voilà que des appuis se manifestent maintenant en faveur de sa réalisation. Une pétition pour la construction du complexe de 9 étages a jusqu’ici récolté plusieurs dizaines de signatures. 

Le conseiller louperivois André Beaulieu est à l’origine de l’initiative, ayant réalisé le canevas du document à «titre personnel». L’homme d’affaires du centre-ville, Hervé «Ti-Père» Hodgson, a ensuite «pris la balle au bond», invitant les citoyens en appui au projet à se manifester et à signer la pétition à son commerce Vézina Mode. 

Jusqu’ici, «sans avoir marché Rivière-du-Loup», M. Hodgson aurait accumulé plus de 65 noms en moins de deux jours. «Si j’avais une journée de congé, je marcherais la rue Lafontaine de haut en bas et je récolterais plusieurs centaines de signatures, je suis convaincu de ça. Ce n’est pas vrai que les gens sont tous contre», a-t-il mentionné ce mercredi 13 juillet.

Le commerçant était présent lors de l’audit public organisé sur la demande de démolition du 35, rue Saint-Louis le 22 juin. Devant les élus, il avait alors déclaré que le projet envisagé par Medway à cet endroit était excellent pour Rivière-du-Loup et son centre-ville, et qu’il permettait à la ville de reprendre le temps perdu.

«On est 20 ans en retard en termes de développement, a-t-il réitéré celui qui est impliqué dans le développement du centre-ville depuis plusieurs décennies. Pour moi, c’est un très beau projet. On a besoin de ça et ç’aurait dû être fait avant.»

UNE INITIATIVE QUESTIONNÉE

Dans une communication envoyée aux médias, le citoyen Pierre Landry, qui est à l’origine de la demande de moratoire, questionne l’implication de l’élu André Beaulieu dans ce contexte. Il estime que «la démocratie municipale est à mal» et même qu’il «est carrément scandaleux qu’un élu se compromette de telle façon dans le but d’influencer l’opinion publique».

M. Landry, qui a rapidement manifesté ses inquiétudes envers le projet il y a quelques semaines, regrette aussi que la Ville ait «toujours penché du côté du promoteur dans ce dossier» et qu’elle n’ait pas convoqué les citoyens pour les consulter ou les informer quant aux impacts potentiels de la construction, «malgré des demandes répétées».

De son côté, André Beaulieu maintient n’avoir jamais caché croire au projet du Groupe Medway, au même titre que le maire Mario Bastille et ses collègues à la table des élus. Il indique que la pétition est une «initiative personnelle» de citoyen et il estime être, dans ce contexte, en droit d’agir comme il l’a fait.  

La Ville de Rivière-du-Loup n’a pas souhaité commenter cette situation. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Le projet Medway augmentera l'offre de logements à RDL. Quel sera l'effet de cette augmentation? Considérant la qualité des nouveaux logements offerts , il est difficile d' imaginer que cele entraînera une baisse des prix.... Faudrait vérifier ça avec des experts... Toutefois , une chose me semble certaine, l' augmentation du prix des loyers ne serait pas de nature à attirer la main - d' oeuvre à RDL. Peut - être que les personnes qui sont à la recherche d' employés devraient penser à cet aspect de la question. Une façon de prévenir un risque d ' augmentation du prix des loyers serait de favoriser la construction de logements a prix plus abordables en même temps que le projet Medway.

    Mario Pelletier - 2022-07-14 21:35