Publicité

4 juillet 2022 - 20:35 | Mis à jour : 6 juillet 2022 - 11:07

Autorisation de la démolition du bâtiment du 35, rue Saint-Louis

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Le comité de démolition de Rivière-du-Loup a donné son feu vert à la démolition du bâtiment situé au 35, rue Saint-Louis, ce lundi 4 juillet. Une décision qui pourrait toujours être amenée en appel par des opposants et sur laquelle les membres du conseil municipal devront se prononcer avant qu’un permis soit octroyé. 

Le fait que l’immeuble actuel, qui abritait le commerce Poitras Meubles et Design, ne possède pas de valeur architecturale, patrimoniale, esthétique ou créative, et qu’il ne donne pas une valeur ajoutée au milieu environnant, a été au cœur de la réflexion des membres du comité. 

Ceux-ci estiment aussi que le projet de construction, proposé par le promoteur, est «porteur» pour le centre-ville, qu’il aura des impacts économiques positifs et qu’il cadre avec les objectifs de créer un centre de santé dans le secteur. 

Enfin, ils assurent que les plans déposés prennent en considération les enjeux environnementaux, géotechniques et structuraux, de même que la protection et la conservation de la bande riveraine et de la canopée.

Rappelons que le Groupe Medway souhaite construire sur ce terrain un immeuble de 9 étages comprenant des locaux commerciaux liés au domaine de la santé, ainsi qu’une centaine de logements. Le 22 juin, lors d’un audit public, plusieurs citoyens avaient fait part de leurs commentaires à l’endroit de la démolition. Certains étaient favorables, mais plusieurs ont partagé de sérieuses inquiétudes.

D'AUTRES ÉTAPES

Bien que la demande de démolition a été approuvée officiellement par le comité, il faut maintenant comprendre que la pelle mécanique ne se présentera pas sur les lieux dans les prochains jours. Certaines étapes doivent d'abord être complétées.

Les gens qui s'opposent à cette décision peuvent d’ailleurs la porter en appel dans un délai de 30 jours. Cette démarche enclenchera un processus en lui-même, puisque le conseil aura l’obligation de convoquer une audition avec le ou les demandeurs et, ensuite, de maintenir la décision ou encore de la renverser, ce qui viendrait annuler la demande.

Cette décision finale, le cas échéant, est irréversible.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • La majorité des citoyens est favorable au développement du centre- ville de Riviere-du-Loup, afin de conserver la vitalité de la rue Lafontaine, ce qui ne saurait se faire en bloqunt les projets de revitalisation porteurs.

    Denis Gagnon - 2022-07-05 19:20