Publicité

21 juin 2022 - 15:30

Feux d’artifice sans permis : tolérance zéro à Rivière-du-Loup 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La réglementation plus sévère en matière de feux d’artifice domestiques, instaurée par la Ville de Rivière-du-Loup en février dernier, ne semble pas refroidir les ardeurs de tous les citoyens qui souhaitent lancer des pièces pyrotechniques illégalement dans des quartiers résidentiels. La semaine dernière seulement, deux constats d’infraction de 654 $ ont été remis à des contrevenants. 

Le secteur du terrain de baseball de Saint-Ludger, près des rues Alfred-Fortin et Thomas Jones, serait particulièrement problématique. Plusieurs boites de feux d’artifice y ont été trouvées et des citoyens du secteur ont régulièrement à conjuguer avec le bruit des projectiles. 

«On a demandé une plus grande surveillance des agents de la Sûreté du Québec dans le secteur. Les agents à la réglementation, qui sont habilités à donner des constats d’infraction, seront aussi plus vigilants», a souligné Pascal Tremblay, directeur du service des communications à la Ville de Rivière-du-Loup, mardi.

Selon la Ville, des personnes ont récemment été vues et rencontrées par les autorités municipales. Il s’agirait d’une poignée d’individus connus. «Il ne faut pas penser que ce sont 20 ou 30 personnes qui agissent ainsi», a nuancé M. Tremblay, soutenant que l’administration municipale et les policiers prennent néanmoins la situation au sérieux. 

ENCADREMENT 

Depuis le mois de mars, les citoyens de Rivière-du-Loup qui veulent ajouter des feux d’artifice domestiques à leurs festivités estivales doivent avoir obtenu au préalable une autorisation du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup. Une initiative qui vise à prévenir le lancement de ces pièces pyrotechniques dans des zones interdites et dangereuses.

Selon le règlement municipal, les feux d’artifice domestiques doivent être allumés à 50 mètres des bâtiments, des limites de terrain, des véhicules et des arbres, ainsi qu’à 200 mètres d’une usine, d’une station-service ou d’un poste d’essence. Dans le périmètre urbain de Rivière-du-Loup, peu d’endroits respectent ces conditions.

«La Ville n’observe pas de tolérance pour les feux d’artifice sans permis. À Rivière-du-Loup, il faut maintenant un permis pour faire exploser des feux. Ça doit se faire dans la sécurité et dans le respect du voisinage. On appelle au sens civique des gens», a déclaré Pascal Tremblay, à quelques jours de la Fête nationale du Québec. 

«Les risques d’incendie sont réels et allumer les feux sur le terrain [de baseball], ce n’est pas moins dangereux. Il y a aussi un risque de blessures importantes pour les personnes elles-mêmes lorsque ce n’est pas contrôlé.»

Les demandes pour un permis de feux d’artifice peuvent être effectuées par téléphone ou directement à travers le portail citoyen du site de la Ville de Rivière-du-Loup. Le Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup approuvera ensuite chacune des demandes qui respecteront la réglementation en vigueur dans un délai de cinq jours ouvrables.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article