X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Pénurie de bénévoles dans les CHSLD de la région

durée 22 juin 2022 | 06h58
  • Alyson Théberge
    Par Alyson Théberge

    Stagiaire - journaliste

    Plus que jamais, un manque criant de bénévoles se fait sentir dans les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) de la région. Du 15 juin au 15 juillet, à l’aube de la saison estivale, le centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent lance sa campagne de recrutement afin de trouver de nouveaux bénévoles, disponibles et enjoués.

    La pandémie a fait des «ravages» sur le nombre de bénévoles dans les installations. En effet, selon Gina Marmen, chef du service des bénévoles et des intervenants en soins spirituels du CISSS du Bas-Saint-Laurent, le nombre de bénévoles a diminué de près de la moitié. Cet été, quatre CHSLD de la région sont visés quant à l’intégration de bénévoles, soit la résidence Marie-Anne Ouellet au Lac-au-Saumon, le CHSLD de Rivière-Bleue au Témiscouata, puis, à Rivière-du-Loup, les CHSLD de Chauffailles et Saint-Joseph. À savoir que le besoin est «très alarmant» chez les deux premiers.

    Les bénévoles contribuent grandement à briser l’isolement qui touche les aînés, mais également à améliorer leur qualité de vie. Ils agissent à titre «d’intermédiaires» entre leur présence et celle des membres de la famille, qui ne peuvent se déplacer à tous les jours ou qui font face à la distance. «Ça a plein d’impacts au niveau de la santé des résidents», a résumé Mme Marmen.

    D’ailleurs, le bénévolat auprès des personnes âgées en CHSLD génère plusieurs retombées positives chez les plus jeunes bénévoles. Alors que certains n’ont encore aucune expérience de travail, œuvrer auprès des résidents leur permet d’acquérir des aptitudes et des expériences différentes qu’ils pourront ajouter à leur futur curriculum vitae. Cela leur permet également de modifier leur perception quant à ce milieu de vie, puis de découvrir des nouveaux métiers qu’ils choisiront peut-être plus tard. «Ça les amène à choisir des métiers pour travailler avec cette clientèle-là. Dieu sait qu’on en a de besoin», a ajouté Mme Marmen. Aussi, le bénévolat chez les jeunes, souligne-t-elle, les aide à développer un certain sentiment d’utilité et d’accomplissement, améliorant ainsi leur confiance en soi.

    Le CISSS du Bas-Saint-Laurent est à la recherche de bénévoles, autant des adultes que des jeunes, qui accompagneront les aînés aux activités du service des loisirs. «Les bénévoles adultes peuvent choisir de faire des accompagnements individuels. Ils peuvent sortir une personne âgée prendre une marche dehors. Juste prendre l’air dehors, c’est de ça que nos résidents, nos personnes âgées ont de besoin cet été», a expliqué Gina Marmen.

    «On tombe tous en amour avec nos personnes âgées», a souligné cette dernière. C’est le cas d’Émilie Gagnon, 19 ans, étudiante de 3e année en technique d’éducation spécialisée et bénévole au CHSLD de Chaufailles. «Faire des activités avec eux, passer du temps avec eux, j’aime ça. Le sourire que ça leur donne», a-t-elle confié. Elle invite les gens à se proposer bénévoles. Pour elle, il n’y a aucune raison de ne pas s’impliquer. «Pourquoi pas? Venez essayer. Ça peut faire une différence.»

    Que ce soit une à deux heures par semaine, ou même un moment par deux ou trois semaines, les bénévoles sont acceptés selon leurs disponibilités et leur horaire. «Les bénévoles sont de précieux partenaires dans notre organisation et on en a toujours de besoin», a précisé Mme Marmen. Plus il y a de bénévoles, plus il est possible d’amener les gens à l’extérieur ou participer à une activité.

    LA FONDATION SUNNY

    Pour une toute première fois, les CHSLD de la région s’associeront au programme Sunny Action pour accueillir de jeunes bénévoles de 12 à 17 ans. Les jeunes pourront échanger, bricoler, lire, marcher, danser et faire pleins d’autres activités avec les aînés.

    Davantage connue dans les grandes villes telles que Montréal et Québec, la Fondation Sunny présente la même vision que le CISSS du Bas-Saint-Laurent, selon Mme Marmen, soit celle de créer un pont entre les générations. Fondée en 2007, la Fondation a été mise sur pied par Alain Desbiens, en mémoire de son fils Sunny Desbiens, décédé accidentellement à l’âge de 14 ans. Le jeune Sunny avait à cœur l’entraide auprès des gens seuls ou en difficultés.

    Les jeunes de Sunny Action agissent, d’où le nom du programme, comme de petits soleils auprès des personnes âgées. «Ils ont tous un t-shirt jaune fluo, comme le soleil. [Les résidents] savent quand ils arrivent. Ça change l’ambiance, ça change l’environnement. Ça crée une nouvelle dynamique. Ça aide à tous les niveaux, que ce soit psychologiquement ou même physiquement», a conclu Gina Marmen.

    Pour devenir bénévoles, les adultes n’ont qu’à se rendre sur le site Internet du CISSS du Bas-Saint-Laurent où ils retrouveront un formulaire à remplir. Ils peuvent également appeler à la ligne sans frais du 1 833 734 0136. Quant aux jeunes bénévoles, ils doivent se rentre directement sur le site de la Fondation Sunny, sous le programme Sunny Action.

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    4 décembre 2022 | 6h59

    Mobilisation pour préserver la grotte Notre-Dame-de-la-Côte

    La grotte Notre-Dame-de-la-Côte de L’Isle-Verte a manqué d’amour au cours des dernières années, des fissures sont visibles au plafond de la structure de ciment. Pour y remédier, les Chevaliers de Colomb du conseil Seigneur Côté (10096) ont lancé une campagne de financement pour la restauration de ce lieu communautaire bâti en 1954. Cette ...

    4 décembre 2022 | 6h31

    Un premier rassemblement des laboratoires canadiens d’innovation à Rivière-du-Loup

    Les 26, 27 et 28 octobre se déroulait l’Expérience CaNeoLabs au Cégep de Rivière-du-Loup; un premier rassemblement des laboratoires canadiens d'innovation organisé par le Laboratoire en innovation ouverte (LLio). L'Expérience CaNeoLabs a rassemblé des praticiennes et praticiens des laboratoires d’innovation et d’innovation sociale de partout au ...

    3 décembre 2022 | 16h42

    Conférence de Santé mentale Québec Bas-Saint-Laurent

    La communauté de la MRC de Rivière-du-Loup est invitée à assister à une conférence sur la pensée positive le mercredi 7 décembre à 19 h à la résidence des Bâtisseurs de Rivière-du-Loup, à la salle des loisirs du pavillon E. Elle est donnée par Lorie Côté, intervenante en promotion et prévention. «En tant qu’être humain, nous avons tous tendance à ...