Publicité

15 juin 2022 - 14:03 | Mis à jour : 16:49

Services préhospitaliers d’urgence : des horaires de faction en horaires à l’heure à Trois-Pistoles

Lydia Barnabé-Roy

Par Lydia Barnabé-Roy, Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Près de 1 M $ ont été accordés, ce 15 juin, au Centre intégré des services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent par le gouvernement du Québec afin de bonifier les services préhospitaliers d’urgence dans la région de Rivière-du-Loup-Témiscouata. Ce sont les ambulanciers de Trois-Pistoles qui ont obtenu le financement supplémentaire pour convertir leurs horaires de faction en horaires à l’heure.

Guillaume D’Astous, paramédic dans le Groupe CAMBI de Trois-Pistoles se réjouit de cette nouvelle, mentionnant que cela fait quatre ans qu’il travaille pour obtenir la conversion d’horaire. Cette annonce, faite par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, puis du bureau du député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, permettra aux ambulanciers d’avoir de meilleures conditions de vie et des délais de réponses aux appels plus rapides.

«Cela constitue un gain d’accessibilité majeur pour les gens d’ici. Cette amélioration de la couverture ambulancière vient combler un besoin réel. Nous pouvons être très fiers que notre gouvernement ait autant à cœur d’offrir la meilleure équité d’accès possible à l’échelle du territoire québécois», a souligné le bureau du député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif.

Même si Guillaume D'Astous se compte chanceux de cette modification, il croit que par rapport aux données fournies, une seule des deux équipes pistoloises serait touchée par cette annonce. L’investissement annuel récurrent de 938 710 $ octroyé pour le rehaussement de la desserte évoque la transformation de 8 760 heures par année.

«On a une petite pensée pour nos collègues», confie M. D’Astous, ajoutant qu’il serait souhaitable que la seconde équipe, puis celle de Saint-Cyprien bénéficient aussi d’un tel changement. Il mentionne que malgré plusieurs conversions prévues partout au Québec, de nombreux secteurs nécessitent aussi un changement.

«Ces mesures s’inscrivent dans une série d’actions déployées en vue de transformer profondément et de manière durable les services préhospitaliers d’urgence au cours des prochaines années. L’optimisation de ces services vise à mieux répondre aux besoins concrets de chaque usager, en temps opportun, et où qu’il soit au Québec. L’accessibilité de ces services de manière équitable demeure pour nous une priorité, et c’est également un objectif que propose le Plan Santé», a ajouté le ministre Dubé qui souhaite que la gestion de la couverture ambulancière devienne de plus en plus décentralisée.

Dans un communiqué envoyé aux médias, il était indiqué que le gouvernement procédait actuellement à une transformation majeure des services préhospitaliers d’urgence, qui passait notamment par une amélioration notable de la couverture ambulancière, particulièrement en région, pour un investissement totalisant 32,4 millions $. La présente bonification de la couverture ambulancière se déploie dans 11 régions du Québec, pour un total de 46 horaires de faction concernés. Cela représente un investissement de 25,9 millions $, auquel s’ajoutent 3 millions $ pour offrir 17 000 heures par année de couverture supplémentaires dans les régions pour permettre des ajouts de ressources ponctuels.

Rappelons que les ambulanciers de Trois-Pistoles ont manifesté, en avril dernier, afin que leurs horaires de faction soient modifiés en horaire à l’heure.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article