X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Projet Medway : un premier choc avec les citoyens

durée 15 juin 2022 | 10h32
  • Marc-Antoine Paquin
    Par Marc-Antoine Paquin

    Journaliste

    Une vingtaine de citoyens de Rivière-du-Loup se sont présentés à une rencontre d’informations organisée sur le projet du Groupe Medway, mardi soir à l’Hôtel Levesque. Il s’agissait d’une première étape pour l’entreprise qui souhaite «établir un canal de communication» avec les résidents du secteur concerné par l’éventuelle construction. 

    Cette relation à naitre est cependant partie du mauvais pied, selon quelques personnes présentes. Les citoyens s’attendaient à une présentation du président et de son équipe, mais ils ont plutôt été invités à participer à des discussions individuelles, ce qui a créé de la grogne chez certains. 

    «C’était rusé de la part du promoteur […] Les gens intéressés devaient passer d’une table à l’autre pour s’informer. Plusieurs étaient déçus et ils se posaient des questions. J’ai donc pris la parole, je me suis imposé et j’ai exigé une présentation, qu’on nous explique le projet et qu’on puisse en jaser», a raconté le porte-parole d’un groupe d’opposants, Pierre Landry. 

    «Par la suite, ç’a permis aux citoyens d’exprimer leurs craintes et leurs appréhensions par rapport à ce projet-là», a-t-il ajouté. Les médias n’étaient pas admis à l’intérieur de la salle. 

    L’ampleur du bâtiment souhaité, le choix de l’emplacement et l’impact sur la circulation dans le quartier ont été au cœur des discussions – parfois animées – de la séance qui a duré environ deux heures. «Il y a eu plusieurs questions formulées sur différents aspects du projet. On a eu des réponses satisfaisantes, mais je ne vois pas dans les réponses de Medway une volonté de revoir le projet fondamentalement», a noté le citoyen engagé. 

    M. Landry, qui estime toujours que le projet va dénaturer ce secteur de Rivière-du-Loup, «un bijou qu’il faut protéger» , n’a pas été convaincu par les efforts du promoteur pour minimiser l’impact visuel du bâtiment sur la rue Saint-Louis. Il maintient que la présence de cette structure va avoir un impact visuel sur plusieurs quartiers et points de vue louperivois. 

    MEDWAY 

    De son côté, la direction du Groupe Medway compte toujours poursuivre ses démarches vers la réalisation de son projet, comme elle l’avait confirmé aux médias en journée. Yan Boudreau, président et fondateur, a cependant assuré avoir pris plusieurs notes durant la rencontre. 

    «Ce qu’on voulait, c’était d’établir un canal de communication avec eux et on va continuer de les tenir informés des développements», a-t-il déclaré à la sortie de la séance. 

    Est-il ouvert à apporter des modifications au projet pour apaiser la colère de certains résidents? «On n’a pas le choix d’analyser les préoccupations et c’était le but aussi. Évidemment, on a pris des notes concernant la circulation et la grandeur du bâtiment. On va se rassoir avec la Ville et les citoyens pour essayer de voir ce qu’on peut faire», a-t-il déclaré. 

    «Il faut écouter et regarder ce qu’on peut faire. Ils ont des bons points, ils vivent dans le quartier. Au niveau de la circulation, par exemple, il y a assurément des choses à faire […] On a encore le temps de l’améliorer.»

    UNE RENCONTRE AVEC LA VILLE DEMANDÉE

    Notons que les opposants demandent maintenant une rencontre avec la Ville de Rivière-du-Loup afin que l’administration municipale puisse répondre à certaines questions. 

    «J’ai envoyé une lettre ouverte pour demander une rencontre aux citoyens», a confirmé Pierre Landry. «Ce projet touche plusieurs aspects sociaux et environnementaux, la circulation et le logement. La ville est partie prenante dans tout ça et doit pouvoir répondre à des interrogations», a-t-il mentionné. 

    «Est-ce que la Ville travaille pour les citoyens ou le promoteur? Ce n’est pas les promoteurs qui élisent les élus, ce sont les citoyens. Alors la parole aux citoyens, s’il vous plait.»

     

    commentairesCommentaires

    6

    • DM
      Dubé Mario
      temps Il y a 6 mois
      Si on était vraiment à l'écoute des citoyens, alors le promoteur n'agirait pas ainsi et encore moins la Ville. Ça ressemble de plus en plus à du "guidounage", à de la "prostitution". Il y a "anguille sous roche" dans ce dossier.

      C'est d'une folie rare que de constater cet acharnement et ce mépris de ce promoteur et de ce silence indécent de la ville. Il y a de sérieuses questions dans ce dossier...

      Pour toutes les raisons déjà mises de l'avant contre ce projet à cet emplacement et à cela on ajoute maintenant l'attitude et le comportement des élus, des fonctionnaires et du promoteur, alors cela confirme que ce projet n'est pas acceptable à cet endroit. Allez vous installer à l'entrée ouest de la ville.

      Pour la redynamisation du centre ville, il y a de bien d'autres avenues à prendre.

    • JA
      Jean André
      temps Il y a 6 mois
      Le projet du Groupe Medway n’a aucun sens. Avez-vous pensé que 120 logements, ça veut dire plus de 120 véhicules qui vont transiger par St-Louis et Ste-Anne pour retourner à la maison en plus de ceux qui vont aller travailler ou aller en rendez-vous dans les différents commerces. Il faut penser aussi aux aînés qui seront voisins de cet immeuble de neuf étages, que vont-ils voir? Et bien un mur plus élevé que leur logement. Quelle belle vision sur la ville pour ces personnes…L’endroit idéal sans contredit est à l’entrée ouest de la ville voisin du garage Impact Ford par exemple comme dit M.Dubé le mentionne. Je ne suis pas de ce quartier et j’en suis très heureux.
    • C
      Claire
      temps Il y a 6 mois
      Bien dit. L endroit idéal
    • DA
      Denis Arsenault
      temps Il y a 6 mois
      9 étages!!!
      Sur le bord de la rue Lafontaine, horreur visuel.
      Est-ce qu'on permettrait à un promoteur, dans le vieux Qc, d'acheter 2 bâtiments sur la rue St-Louis, de les jeter à terre et de construire un 9 étages? Bien sur que non. La rue Lafontaine, c'est notre vieux, à nous.
      Qui plus est, l'été, "la Laf", elle devient à une voie avec les terrasses, les restos, ... Moins de circulation. Ce projet, 120 voitures de plus???
      Non.
      L'entrée ouest de la ville, comme plusieurs ont dit. Enweille là-bas.
      C'est quoi la procédure pour avoir un référendum?
    • PMD
      Pierre M. Drayaf
      temps Il y a 6 mois
      Oui, il va falloir que la ville prenne position rapidement et informe les citoyens. Car il y aura toujours des gens pour mettre du bois dans les roues et ce genre de projet ne peut pas faire l'unanimité. Cependant, il y a une bonne partie de la population qui est ''pour'' un tel projet et j'en suis, il faut aussi que ces gens prennent position et le fassent savoir. Une ville comme la nôtre ne peut pas se développer si toute la population est contre.....et je ne crois pas que c'est le cas. On dit qu'il y a crise de logement, alors ce projet comblera une bonne partie de ce manque. On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs. Pour ceux qui disent que ce seront des logements pour les riches, je leur répondrais: ''bien'' les riches vont sûrement laisser d'autres loyers ailleurs dans la ville, pour faire place aux moins bien nantis. Sur ce, je vous dis, vous gens de Rivière-du-Loup prenez position afin que ce projet se réalise.
    • RU
      Rioux Ursule
      temps Il y a 6 mois
      M, Landry à absolument raison, ce sont les citoyens qui élisent les élus municipaux, ils doivent être écoutés et le Groupe Medway doit faire des compromis ,M D’Auteuil et son projet de la rue St Henri et de Chauffailles a dû modifier son projet pour qu’il soit acceptable, pourquoi n’en serait il pas de même pour celui ci?
    AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    4 décembre 2022 | 6h59

    Mobilisation pour préserver la grotte Notre-Dame-de-la-Côte

    La grotte Notre-Dame-de-la-Côte de L’Isle-Verte a manqué d’amour au cours des dernières années, des fissures sont visibles au plafond de la structure de ciment. Pour y remédier, les Chevaliers de Colomb du conseil Seigneur Côté (10096) ont lancé une campagne de financement pour la restauration de ce lieu communautaire bâti en 1954. Cette ...

    4 décembre 2022 | 6h31

    Un premier rassemblement des laboratoires canadiens d’innovation à Rivière-du-Loup

    Les 26, 27 et 28 octobre se déroulait l’Expérience CaNeoLabs au Cégep de Rivière-du-Loup; un premier rassemblement des laboratoires canadiens d'innovation organisé par le Laboratoire en innovation ouverte (LLio). L'Expérience CaNeoLabs a rassemblé des praticiennes et praticiens des laboratoires d’innovation et d’innovation sociale de partout au ...

    3 décembre 2022 | 16h42

    Conférence de Santé mentale Québec Bas-Saint-Laurent

    La communauté de la MRC de Rivière-du-Loup est invitée à assister à une conférence sur la pensée positive le mercredi 7 décembre à 19 h à la résidence des Bâtisseurs de Rivière-du-Loup, à la salle des loisirs du pavillon E. Elle est donnée par Lorie Côté, intervenante en promotion et prévention. «En tant qu’être humain, nous avons tous tendance à ...