Publicité

8 juin 2022 - 06:58 | Mis à jour : 09:41

Des jeunes de la métropole en mission communautaire

Alyson Théberge

Par Alyson Théberge, Stagiaire - journaliste

C’est dans le cadre d’un projet de randonnée communautaire que des élèves du Cégep André-Laurendeau de l’arrondissement LaSalle à Montréal ont fait leur arrivée à Rivière-du-Loup, le 7 juin vers 14 h. Équipés de sacs à dos, de vêtements de sports, et de gourdes d’eau, ils parcourront à pied pendant une semaine plusieurs endroits de la région.

Inspirés du «Québec à Compostelle», un service indépendant et personnalisé de préparation de randonnées pédestres, six élèves du programme baccalauréat international ont eu l’idée de créer leur propre projet de randonnée communautaire. C’est d’ailleurs, ici, en région, qu’ils ont décidé d’effectuer leur projet, question de sortir un peu de la métropole. Par leur projet, les étudiantes et étudiants du projet de randonnée communautaire tentent de sensibiliser la population quant à la réduction de déchets.

Accompagnés de deux professeurs, les élèves se déplaceront de Rivière-du-Loup à Saint-Modeste, à Saint-Antonin, Saint-Alexandre, Saint-Pascal et Mont-Carmel, avant de terminer leur grande marche à La Pocatière. Tout au long du trajet, ils en profiteront pour réaliser différentes activités telles que le ramassage de déchets, la plantation d’arbre ou de plantes diverses, bref, de l’aide communautaire. Puisqu’ils n’ont pas nécessairement de plan «fixe», les jeunes ont exprimé être ouverts à tout ce qui croisera leur chemin. Lorsqu’ils ne seront pas en mouvement, ils en profiteront pour découvrir les beaux endroits qu’offre la région. Ils s’arrêteront, les nuits, dans des gites, des auberges et des campings.

Leur voyage scolaire n’aura pas débuté comme prévu, mardi. En effet, les jeunes devaient débuter leur trajet à La Malbaie. Ils auraient ensuite continué vers Saint-Fidèle, Saint-Siméon et enfin, Rivière-du-Loup. Selon l’une des participantes, c’est en raison de problèmes avec la direction du Cégep, puis de la route passante qu’ils ont dû couper une partie de leur projet. Pour la majorité des jeunes, cette randonnée communautaire marque en quelque sorte la fin de leur parcours collégial.

En journée, mardi, le groupe a assisté à une formation sur le ramassage des déchets avec Noélie Hébert Tardif, chargée de projets, éducation relative à l’environnement de chez Co-Éco. Les jeunes ont eu la chance d’en apprendre davantage sur la gestion des déchets, le tri, etc. À savoir que tout au long de leur voyage, les jeunes porteront une attention particulière à la réduction de leurs déchets et essaieront le plus possible d’être carboneutres.

Il sera possible de suivre le groupe sur leurs réseaux sociaux, soit Instagram et Facebook sous «Projet Randonnée Communautaire AL-BI».

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article