Publicité

29 mai 2022 - 06:30

Coup de circuit pour le 1er bilan du Créneau Acéricole 

Le Créneau Acéricole, une organisation née au Témiscouata, tiendra sa première assemblée générale annuelle le 3 juin prochain, à l’Hôtel Lévesque de Rivière-du-Loup. Les 77 membres qui représentent des gens de l’industrie : producteurs, transformateurs, équipementiers, organismes de soutien de développement, centres de recherches, centres de formations, etc., profiteront de l’occasion pour participer à cette «Journée du Créneau Acéricole».

Au sein de différents comités, le Créneau Acéricole s’est impliqué et s’implique dans une vingtaine de projets qui traitent des enjeux majeurs touchant les entreprises acéricoles comme la valorisation des sous-produits par les érablières, la diminution de l’empreinte des GES, l’optimisation des opérations au sein des entreprises acéricoles avec l’introduction du 4.0, la valorisation de la sève déclassée et la venue de nouvelles formations, pour nommer que ceux-ci.

Les 24 projets en cours, qui représentent 1 M$ d’investissements, s’orientent principalement autour du développement durable, de l’innovation et du rayonnement de l’industrie.

La «Journée du Créneau Acéricole» permettra aux 26 administrateurs ainsi qu’à l’équipe de direction de rencontrer l’ensemble des membres de l’organisation. Le président Guy Voyer se réjouit de cette première rencontre : «L’acériculture est un secteur d’importance à caractère identitaire pour notre région, notre province et notre pays. Nous sommes choyés de pouvoir compter sur l’implication de chaque maillon de l’industrie acéricole, parce que réussir à travailler de connivence donne un sens crédible à notre slogan Agir ensemble pour innover et exceller.»

En novembre 2020, le Créneau Acéricole a été reconnu par le Ministère de l’Économie et de l’Innovation au sein de la démarche ACCORD comme étant un Créneau d’excellence. Initié par des entrepreneurs de l’industrie de l’érable au Bas-Saint-Laurent, le Créneau ouvre ses frontières régionales et représente des organisations et des projets sur l’ensemble du territoire québécois. Le mandat : partager une vision commune de développement, devenir un pôle stratégique pour mettre en relations les acteurs du milieu qui contribuent à l’essor de l’acériculture et appuyer les projets de recherche, d’innovation, de formation et d’exportation des produits de l’érable.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article