Publicité

26 mai 2022 - 15:45

Un nouveau projet pour le terrain du 59, rue St-Henri 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les projets de développement résidentiels sont en pleine effervescence à Rivière-du-Loup. Le 24 mai, lors de la séance du conseil municipal, un nouveau projet visant la construction d’un ensemble résidentiel de 28 logements sur le terrain du 59, rue Saint-Henri, a été déposé. Le propriétaire souhaite contribuer à donner une nouvelle vocation à cet espace délaissé depuis plusieurs années.

Il s’agit d’une deuxième tentative pour le promoteur Denis D’Auteuil qui avait décidé de mettre sur la glace la réalisation d’un premier projet après que celui-ci ait reçu de l’opposition de citoyens du secteur, il y a maintenant plus d’un an.  

Après de nombreux échanges avec les résidents du quartier, M. D’Auteuil a déposé une version modifiée sa de proposition initiale. Un projet qui offrira une réelle valeur ajoutée au quartier par la revitalisation d’un terrain laissé à l’abandon, estime-t-il. 

Intitulé «Le 59», l’ensemble résidentiel comprendrait à terme deux bâtiments de cinq logements et trois autres de six logements. Ceux-ci seraient construits sur le terrain situé entre les rues Saint-Henri, Mère-Anthier et de Chauffailles. 

Dans la nouvelle mouture, le promoteur précise avoir éliminé les espaces commerciaux qui faisaient partie du précédent projet. L’idée des terrasses et des mezzanines sur les toits a aussi été abandonnée, augmentant l’intimité des voisins contigus au projet et diminuant du même coup la hauteur des bâtiments situés au sud, près de la rue de Chauffailles. 

«Pour le reste, l’essence du projet reste la même, à savoir de fournir des logements de qualité dans le quartier St-François en prônant le transport actif», a partagé Denis D’Auteuil dans une communication envoyée aux médias. 

En 2019, le projet initial n’avait pas passé le test de l’acceptabilité sociale. Des citoyens craignaient entre autres que les bâtiments ne s’intègrent pas adéquatement dans le paysage immobilier du secteur et que la fréquentation des locaux commerciaux vienne menacer la quiétude et l’unanimité du quartier.

Cette fois, les chances de voir le projet être réalisé semblent plus élevées. Le comité consultatif d’urbanisme a de nouveau recommandé au conseil d’approuver la demande du promoteur, mais la grande majorité des citoyens du milieu ont également donné le feu vert à sa réalisation, précise le promoteur. Ils auraient récemment signé une lettre d’appui à cet effet et une copie de celle-ci a été remise aux autorités municipales.  

«M. D’Auteuil a fait ses devoirs», a reconnu le maire Mario Bastille, lundi. 

Le projet dans son ensemble sera présenté en consultation publique, le 13 juin prochain, lors de la séance du conseil municipal. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article