Publicité

1 mars 2022 - 09:32

Municipalité amie des aînés

75 000 $ pour adapter les services et les structures de la MRC de Rivière-du-Loup au vieillissement de la population

Le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata, Denis Tardif, annonce, au nom de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, qu'à la suite de l'appel de projets 2021-2022 dans le cadre du volet 2 du Programme de soutien à la démarche Municipalité amie des aînés (MADA), un financement de 75 000 $ sur trois ans a été accordé à la région de Rivière-du-Loup. L'appel de projets s'est déroulé du 17 mai au 21 décembre 2021.

Le volet 2 du Programme de soutien à la démarche MADA est destiné à financer l'embauche ou la mobilisation d'un coordonnateur ou d'une coordonnatrice MADA. La personne-ressource aura pour mandat d'exercer un rôle pivot en coordonnant la mise en œuvre et le suivi de plans d'action au bénéfice des personnes aînées sur le territoire de la MRC, à assurer la concertation et la mobilisation nécessaires, ainsi qu'à veiller au transfert des connaissances pour l'adoption de meilleures pratiques.

Ce financement stimule l'implantation d'un réseau de coordonnateurs MADA en partenariat avec les MRC et vise à assurer la complémentarité et la concordance des actions territoriales répondant aux besoins des personnes aînées dans l'ensemble de la province. Il s'inscrit dans le Plan d'action 2018-2023 Un Québec pour tous les âges, issu de la politique Vieillir et vivre ensemble, chez soi, dans sa communauté, au Québec.

«Je suis particulièrement heureuse de ce financement qui offre un soutien accru à la population de la MRC de Rivière-du-Loup. Il leur apporte un appui substantiel dans leur engagement à mettre en œuvre des plans d'action en faveur des personnes aînées. Un tel engagement aura un effet positif durable et concret sur le dynamisme de la communauté et les échanges intergénérationnels, et c'est tout le monde qui va en bénéficier. C'est une grande fierté pour nous de voir de plus en plus de collectivités se joindre ainsi à nos efforts pour créer des environnements sains, sécuritaires et accueillants pour les personnes aînées», a souligné Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants.

«Je remercie les acteurs de la communauté qui se sont engagés dans cette démarche, au bénéfice de toute la collectivité et des environs. Celle-ci aura un effet positif notable sur la qualité de vie des personnes aînées. Je tiens à remercier la ministre Blais et ses équipes pour cet appui majeur. Cette annonce de financement permettra de mieux favoriser le plein épanouissement et la participation active des personnes aînées de notre communauté, dans des environnements sains, sécuritaires et accueillants pour elles et leur entourage. C'est une excellente nouvelle», a commenté l'équipe du député Denis Tardif par voie de communiqué.

Faits saillants :

Précisons que, dans le cadre du volet 2 du Programme de soutien à la démarche MADA, l'offre financière couvre 50 % des dépenses admissibles jusqu'à concurrence du montant maximal prévu pour le projet pour chaque MRC, soit un total de 75 000 $ sur 36 mois.

Toutes les MRC financées dans le volet 2 sont invitées à participer à la Table nationale des coordonnateurs MADA (TNCMADA) où des ateliers de formation et d'information sont offerts, ainsi que des échanges d'outils et de bonnes pratiques pour parfaire les connaissances développées en matière de vieillissement actif.

Les investissements annoncés concrétisent l'une des priorités d'intervention prévues au Plan d'action Un Québec pour tous les âges, qui vise à augmenter l'appui au milieu municipal pour soutenir ses efforts d'adaptation au vieillissement de la population.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article