Publicité

16 février 2022 - 13:11 | Mis à jour : 18:34

Québec débloque 12,9 M$ pour la zone d'innovation de Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Un décret paru dans l'édition du 16 février de la Gazette officielle du Québec confirme l'octroi d'une subvention de 12,9 M$ à l’organisme sans but lucratif Halles d’innovation et de formation avancée pour l'implantation d'une «centre d'innovation» dans le parc technologique de Rivière-du-Loup. 

Le projet de Rivière-du-Loup est lié à la création d’un parc technologique régional et à l’entreprise Premier Tech. Cette candidature était étudiée parmi une trentaine de dossiers analysés par le ministère de l’Économie et de l’Innovation. La publication du décret confirme que le projet louperivois a été recommandé par le ministère. Les conditions de l'octroi de la subvention seraient encore à être conclues. Le directeur général des Halles d'innovation et de formation avancée, Rémi Massé, a confirmé à Ici Bas-Saint-Laurent qu'une annonce est imminente à ce sujet. 

La mission des Halles d’innovation et de formation avancée, dont le port d’attache est situé à Rimouski, est de «créer un système d’innovation intégré et durable pour développer les compétences et améliorer la compétitivité des entreprises du Bas-Saint-Laurent et de l’ensemble du Québec, en plus de soutenir l’émergence de nouvelles technologies et entreprises.»

Lors d’une entrevue accordée à Info Dimanche au début du mois de février, le maire de Rivière-du-Loup, Mario Bastille, estimait que la ville était le «choix logique» pour la vision d’innovation que le gouvernement du Québec souhaite développer.

Pour le moment, le directeur des communications de la Ville de Rivière-du-Loup, Pascal Tremblay, a refusé de commenter cette nouvelle. Il préfère laisser le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, faire officiellement cette annonce. La volonté régionale est de se démarquer en biotechnologie et en technologies agroenvironnementales, avec l’appui de l’entreprise Premier Tech, qui est déjà présente sur la scène internationale.  

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation avait indiqué que d’autres confirmations concernant la création de zones d’innovation seront effectuées d’ici l’été 2022. Le gouvernement du Québec a annoncé le 3 février la création des deux premières zones d’innovation technologique à Sherbrooke et à Bromont, en Estrie.

Les zones d’innovation sont des pôles stratégiques où des entrepreneurs, chercheurs et acteurs municipaux joignent leurs forces pour former l’un des projets phares du gouvernement de la Coalition avenir Québec. Le premier ministre François Legault avait présenté cette idée en 2013 dans son livre «Le Projet Saint-Laurent» en s’inspirant ouvertement de succès comme celui de la Silicon Valley en Californie

À l’automne 2021, un montant de 90 M$ a été prévu par le gouvernement du Québec pour soutenir les projets d’innovation dans la province.

 

» À lire aussi : 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Effectivement c’est à RDL que devrait être cette zone d’innovation Je soutiens le maire à 100% et je vous invite à faire la même chose

    Guylaine Boucher - 2022-02-17 11:25