Publicité

26 janvier 2022 - 10:34 | Mis à jour : 14:32

Projet «Un toit pour nous» 

Desjardins octroie 125 000 $ pour un service d’hébergement pour les hommes du KRTB 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le projet «Un toit pour nous!» de l’organisme Trajectoires Hommes du KRTB, qui vise la mise en place d’un nouveau service d’hébergement pour les pères et les hommes du KRTB, n’est maintenant qu’à quelques mois de sa concrétisation, alors que les logements, souhaités depuis tant d’années dans la région, devraient finalement être accessibles à l’automne 2022. 

L’organisme a annoncé la belle nouvelle lors d’un point de presse tenu ce mercredi 26 janvier. Du même coup, il a confirmé la reprise de sa campagne de financement, une initiative, présidée maintenant par l'entrepreneur Stéphane Duclos, qui se porte d’ailleurs très bien, grâce à la contribution de nombreux partenaires, dont Desjardins, qui a assuré l’octroi d’une somme de 125 000 $ pour le projet. 

Au début du mois d’octobre, Trajectoires Hommes du KRTB s’était réjoui d’avoir fait l’acquisition de l’édifice situé au 148 rue Fraser à Rivière-du-Loup. Les bureaux de l’organisme y sont maintenant déménagés au deuxième étage et les travaux de rénovation qui visent l’aménagement des lieux d’hébergement devraient commencer en février. 

«Les plans d’architecte devraient être déposés sous peu, ce qui va nous permettre de démarrer la construction des logements au premier étage. On va y retrouver trois studios, deux appartements 3 ½, un petit salon commun et une buanderie», a expliqué le directeur général de Trajectoires Hommes du KRTB, Luc Laforest. 

BESOINS GRANDISSANTS

Voilà une dizaine d’années que cette idée, celle de devenir propriétaire d’un bâtiment dans lequel il serait possible d’offrir de l’hébergement de soutien et d’accompagnement sous forme d’appartements et de studios, se discute chez Trajectoires Hommes du KRTB. Le projet s’apprête maintenant à prendre vie et l’équipe ne pourrait être plus emballée. 

C’est que ce service, unique dans la région, viendra répondre à un besoin grandissant. L’organisme constate par exemple qu’elle a ouvert, au cours des 10 derniers mois, 270 nouveaux dossiers comparativement à un total 241 pour les 12 mois de l’année précédente. La statistique ne comprend naturellement pas les dossiers qui étaient déjà actifs. 

Trajectoires Hommes du KRTB, qui fêtera ses 30 ans d’existence en 2022, indique également avoir effectué 2633 rencontres et suivis en 2020-2021, comparativement à 1820 en 2019-2020. Son équipe d’intervention a d’ailleurs doublé au cours des derniers mois. 

Près de la moitié (46 %) des hommes rencontrés proviennent de la MRC de Rivière-du-Loup, mais des demandes sont issues de partout au KRTB, soit 28 % au Kamouraska, 23 % au Témiscouata et 3 % dans Les Basques. 

«On constate que sur l’ensemble des hommes rencontrés, environ 20 % auraient besoin d’hébergement. Du 1er avril 2021 à aujourd’hui, plus de 50 en auraient eu besoin, note Luc Laforest. C’est la preuve qu’il est essentiel d’aller de l’avant en matière d’hébergement pour les hommes et les pères qui ont besoin d’un milieu adapté. Un toit pour nous a sa place au KRTB.»

Concrètement, le nouveau service d'hébergement temporaire permettra aux hommes d'être accompagnés et soutenus à différents niveaux (psychologique, physique, maintien du lien parental avec leur enfant ou dans leurs activités). Les logements leur permettront d'avoir un toit où ils pourront bénéficier d'un temps d'arrêt pour reprendre le contrôle de leur vie, contribuer à améliorer leur condition de vie et leur mieux-être. Il ne s'agira pas d'un service 24/7. 

CAMPAGNE DE FINANCEMENT

Afin d’aider la réalisation de ce projet d’envergure, une campagne de financement, lancée il y a plusieurs mois, reprend son cours. Celle-ci se poursuivra jusqu'en 2023 avec un objectif ambitieux d’un million de dollars. L’organisme est toutefois sur la bonne voie, puis plus de 500 000 $ ont été amassés jusqu’ici grâce à l’implication de différents partenaires. 

Le 26 janvier, le conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Rivière-du-Loup a d'ailleurs confirmé un don de 125 000 $ pour la cause. Serge Ferrand, directeur général, a expliqué que la mission noble de l’organisme doit être encouragée et que Desjardins est très heureuse de devenir partenaire.

«Le besoin est grandissant. Au conseil, on s’est dit qu’il fallait reconnaître ce projet-là, unique, mais aussi ô combien nécessaire pour la population, la communauté. Nous sommes fiers d’aider à la réalisation de cette maison», a-t-il partagé. 

«C’est difficile pour les hommes de faire les premiers pas, les premiers gestes. Si cet argent-là, ce soutien-là, permet de les aider, nous serons très heureux et ce sera une grande victoire.»

Soulignons que l’homme d’affaires Stéphane Duclos, copropriétaire du Café de la Brûlerie de Rivière-du-Loup, a accepté la présidence d’honneur de la campagne de financement. Il a confié n’avoir pas hésité à s’impliquer pour cette cause qui lui est chère et pour cet organisme envers qui il voue un grand respect. Afin de contribuer à sa façon, il a aussi créé le mélange «Café KRTB» qui sera disponible au comptoir, ainsi qu’auprès de Trajectoires Hommes du KRTB. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article