Publicité

20 octobre 2021 - 06:55

Campagne biscuits Sourire : 20 000$ amassés pour la Maison de la Famille du Grand-Portage

Dominique Côté

Par Dominique Côté, Vidéojournaliste

C’est avec grand étonnement que l’équipe de la Maison de la Famille du Grand-Portage a reçu lundi un chèque d’une valeur de 20 000$, amassés lors de la campagne biscuits Sourire Tim Hortons du 13 au 19 septembre dernier. Ce montant est le résultat de plusieurs efforts, tant du côté des employés des Tim Hortons de Rivière-du-Loup et de Saint-Antonin, que de celui des bénévoles de la Maison de la Famille. 

«La richesse de ce travail-là, c’est Dominique Michaud, Sandra Savoie et moi-même. Les entreprises et les citoyens en achètent parce qu’ils savent la valeur de la campagne», a révélé la directrice générale de la Maison de la famille du Grand-Portage, France Rousseau. Ce nouveau record permettra à l’organisme, qui avait un objectif de 15 000$ cette année, d’offrir plusieurs activités gratuitement aux familles dans le besoin. 

La Maison de la Famille vient en aide aux parents vivant des situations de vulnérabilité en leur offrant de la nourriture et plusieurs fournitures, telles que des couches, des vêtements pour enfants ou du matériel scolaire. «Ça représente beaucoup de sourires impliqués dans nos actions et dans nos activités de soutien pour les familles. Ce 20 000$-là, tout le monde a mis la main à la pâte, et c’est un plus pour nous.»

Des campagnes comme celles du Tim Hortons permettent également à l’organisme de faire appel à des professionnels à référer gratuitement aux familles, comme des notaires, des avocats ou des orthopédagogues, par exemple, pour des prix moindres. «C’est un complément qu’on leur offre, mais durant toute l’année, c’est ce 20 000$-là qui permet de les payer», a souligné Mme Rousseau. 

Le Tim Hortons du Parc Cartier, qui a été fermé temporairement en raison d’un manque de personnel, aura pu servir «d’usine à biscuits» tout au long de la semaine biscuits Sourire. «J’avais l’impression que les gens achetaient des biscuits cette année pour faire des cadeaux ou pour faire plaisir à quelqu’un», a fait remarquer Dominique Michaud, directrice générale des deux franchises. «Les employés avaient comme un cadeau qu’ils faisaient là-dedans et les gens l’achetaient. La communion de ça, c’était explosif», a-t-elle ajouté. 

Achetés par douzaines, les commandes de biscuits Sourire ont fracassé des records partout dans la région du 13 au 19 septembre dernier. Mme Michaud et Mme Rousseau ont livré des quantités jamais vues auparavant aux entreprises d’ici. «L’an dernier, à L’Isle Verte, on avait descendu 22 douzaines. Cette année, on en a descendu 35», a raconté Dominique Michaud. 

En plein contexte de pandémie et de pénurie de main d’oeuvre, Sandra Savoie, copropriétaire des restaurants Tim Hortons, a eu certaines hésitations lorsque l’objectif a été fixé à 15 000$. «J’ai dit à Dominique que je ne savais pas comment on allait faire pour réussir un montant dépassé le 15 000$. Pendant cette semaine-là, il y a quelqu’un de la haute direction de Tims qui est venu et voyait les bénévoles de la Maison de la Famille, et il en revenait pas», s’est-elle étonnée. En effet, il est plutôt rare que des bénévoles de l’organisme choisi pour la campagne prennent part à celle-ci, comme le fait depuis huit ans la Maison de la Famille. «C’est pour ça qu’on embarque avec eux, ils veulent autant que nous.»

Encore un succès cette année, la campagne biscuits Sourire du Tim Hortons n’aurait pu être possible sans le travail acharné des employés des restaurants. «On a fait un tableau des champions et on marquait ce qu’on avait fait dans la journée pour qu’ils aient voir leur objectif du jour. Tout le monde était excité d’essayer de battre le record chaque jour», a expliqué Dominique Michaud. Toutes du même avis, les organisatrices ont vu dès le début une motivation inégalée tant chez les bénévoles que chez le personnel du Tim Hortons. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article