Publicité

29 septembre 2021 - 06:59

681 685 $ pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale au KRTB

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le territoire du KRTB reçoit une somme de 681 685 $ pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Financés par le Fonds québécois d’initiatives sociales (FQIS), ces projets contribuent à soutenir des jeunes, des adultes et des aînés en situation de vulnérabilité.

Ainsi la MRC des Basques obtient un montant de 132 821 $, celle de Témiscouata 231 073 $, Rivière-du-Loup 117 821 $ et le Kamouraska 199 970 $. Notons également que des projets régionaux reçoivent 46 200 $.

«Les projets mis en œuvre sont d’une importance majeure pour lutter contre la pauvreté et favoriser l’inclusion sociale des personnes. La collaboration entre les intervenants, organisations et citoyens contribue à resserrer les mailles du filet de sécurité sociale à l’échelle des territoires de MRC et de la région. Ce faisant, nous travaillons ensemble à rendre nos communautés plus solidaires et équitables», souligne Bertin Denis, président du Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent.

C’est au nom de la Table régionale de l’Alliance pour la solidarité que le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent annonce un soutien financier de 1 586 962 $ en 2021-2022 pour la mise en œuvre de 28 nouvelles initiatives ainsi que pour la prolongation de 32 projets amorcés au cours des derniers mois. Ces projets totalisent plus de 2,4 M$ avec la participation financière des organismes et partenaires impliqués.

Voici des actions soutenues au Bas-Saint-Laurent : (alimentation) des projets de frigos, de jardins et de serres communautaires, des marchés mobiles, des ateliers de transformations de produits ; (santé) des activités de soutien psychosocial, de soutien pour des soins dentaires et l’élaboration d’un carnet santé pour aider des personnes à mieux prendre soin de leur santé globale ; (participation citoyenne) des mesures d’accompagnement telles que des outils d’accès aux technologies et des cybercafés d’entraide ; (logement) un comité de promotion et d’information sur les droits des locataires et des portraits de situation pour mieux planifier et intervenir ; (transport collectif) des activités pour faire connaître les services et des actions pour favoriser l’accès aux navettes de transport ; (lutte aux préjugés) des activités de création et de diffusion artistique par des personnes vivant en situation de pauvreté ; (emploi et formation) des ateliers de réorientation et de réinsertion, des trousses d’outils pratiques ; (accès aux services) des projets d’achat de matériels sportifs en soutien à un mode de vie actif.

Parallèlement à ces initiatives, une campagne de sensibilisation et d’information sur l’accès au logement et sur les droits des locataires sera notamment déployée à l’échelle régionale.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article