Publicité

22 septembre 2021 - 06:56

Caserne incendie à Rivière-du-Loup : les couts supplémentaires expliqués

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Le conseil municipal de la Ville de Rivière-du-Loup a demandé des comptes aux quatre firmes ayant travaillé sur le projet de caserne incendie pour comprendre l’écart de 1,9 M$ entre leurs estimations et les soumissions des entrepreneurs. Les explications ont été présentées aux citoyens lors de la séance du 20 septembre.

«On nous a expliqué que l’augmentation est beaucoup en rapport avec les retards de livraison des matériaux. L’acier n’arrivera pas avant juin alors l’entrepreneur devra travailler pendant l’hiver, ça ne représente pas les mêmes couts. La sous-traitance liée au manque de main-d’œuvre coute plus cher et la plomberie a augmenté de 80 % […] La fluctuation des prix fait en sorte que les soumissionnaires sont frileux», explique la mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet. Cette dernière estime avoir eu des réponses à ses questions, bien qu’elle aurait préféré obtenir un résultat différent. Les trois soumissionnaires, Marcel Charest et fils inc, Kamco Construction inc et Construction Béton 4 Saisons ont fait des offres variant de 11,1 M$ à 11,9 M$.

Le projet global de caserne incendie qui sera située sur la rue Témiscouata à Rivière-du-Loup est maintenant évalué à 12,7 M$. Ce montant comprend les couts de construction de la caserne, l’achat du terrain, la décontamination, les frais de contingence, l’ameublement, les équipements, etc. Le projet de construction de la caserne seulement est chiffré à 11,1 M$. Si la Ville veut conserver sa subvention de 3,25 M$, elle doit faire la première pelletée de terre avant le 31 décembre 2021.

» Cliquez ici pour la ventilation des couts de la construction de la nouvelle caserne incendie de Rivière-du-Loup

«On va se doter d’une belle caserne. Ça aurait dû être fait depuis des années. Elle sera construite selon les besoins de nos pompiers pour travailler de façon sécuritaire. On ne peut pas tomber dans les comparaisons. C’est un projet qui est fait pour durer de 50 à 60 ans. Ça fait 15 ans qu’on regarde ce dossier, il faut le régler», ajoute Mme Vignet.

La Ville de Rivière-du-Loup recevra un remboursement de 100 % de la TPS et de 50 % de la TVQ pour ce projet, confirme le directeur général, Denis Lagacé, soit environ 1,2 M$. La mairesse souhaite éviter d’augmenter le fardeau fiscal des citoyens. La Ville ira donc piger un montant de 2,2 M$ dans ses surplus non affectés afin de défrayer les couts supplémentaires liés au projet de construction de la caserne incendie.

» À lire aussi - Projet de caserne incendie de 12,7 M$ à Rivière-du-Loup : la Ville demandera des comptes

Publicité


Publicité

Commentez cet article