Publicité

6 août 2021 - 15:36

Entente de 6 G$ entre Ottawa et Québec pour renforcer le réseau des services de garde

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Ottawa transfèrera près de 6 milliards de dollars au gouvernement du Québec au cours des cinq prochaines années, dont une «portion significative» servira au renforcement du réseau des services de garde éducatifs à l'enfance et à l'amélioration des conditions de travail des éducatrices.

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau, le premier ministre du Québec François Legault, le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social du Canada Ahmed Hussen, ainsi que le ministre québécois de la Famille Mathieu Lacombe, ont fait cette annonce le 5 aout.

L'entente fait suite au plan annoncé par le gouvernement du Canada dans le dernier budget fédéral visant à offrir aux parents de partout au Canada des places en services de garde d'enfants à 10 $ par jour en moyenne pour leurs enfants de moins de six ans. Elle permet ainsi au gouvernement du Canada de soutenir les familles québécoises, tout en reconnaissant que le Québec doit demeurer maître d'œuvre dans l'établissement des priorités relatives à l'apprentissage et à la garde des jeunes enfants, une compétence qui lui est exclusive et pour laquelle il a fait ses preuves.

«Toutes les familles devraient avoir accès à des services de garde abordables et de qualité. C'est pourquoi nous investissons dans l'apprentissage et la garde des jeunes enfants d'un océan à l'autre afin d'établir le tout premier réseau pancanadien d'apprentissage et de garderies du Canada. L'entente conclue aujourd'hui avec le Québec permettra d'améliorer davantage le système dont les Québécois ont raison d'être si fiers. Cette entente apportera aux familles et aux communautés québécoises une aide supplémentaire au fur et à mesure que nous rebâtissons en mieux après la pandémie», a commenté le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Le réseau québécois des services de garde éducatifs à l'enfance a été lancé en 1997. L'objectif était d'offrir des places abordables de qualité aux enfants de 0 à 5 ans pour favoriser leur développement global. En 2021, les parents québécois qui ont une place subventionnée à contribution réduite paient un tarif unique de 8,50 $ par jour. En 2021-2022, le Québec investira plus de 2,7 milliards de dollars dans les services d'apprentissage et de garde des jeunes enfants.

«Je tiens à remercier les féministes du Québec, qui ont montré la voie à suivre au reste du Canada en matière de services d'apprentissage et de garde des jeunes enfants. S'assurer que les parents – surtout les mères – aient accès à des services de garde de haute qualité et à un prix abordable est une politique intelligente tant sur le plan économique que social. Cela favorise la participation des femmes au marché du travail, crée des emplois et donne un bon départ dans la vie aux enfants. Cette entente permettra à des milliers de familles québécoises supplémentaires d'avoir une place en garderie réglementée et aidera le Québec à renforcer un système qui inspire déjà le reste du pays», a ajouté la vice-première ministre et ministre des Finances,C hrystia Freeland.

Les investissements dans la garde d'enfants seront profitables à toutes les familles au Canada. Les études montrent que pour chaque dollar investi dans l'éducation de la petite enfance, l'ensemble de l'économie touche entre 1,50 $ et 2,80 $ en retour. L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a par ailleurs salué la conclusion de cette entente asymétrique entre Québec et Ottawa.

«C'est une excellente nouvelle. C'est une entente sans condition, qui permettra de créer de nouvelles places. Aussi, l'annonce par Québec de déposer cet automne un plan pour donner une place par enfant, municipalité par municipalité, région par région, va répondre concrètement aux besoins criants de nos milieux, et ce, particulièrement dans un contexte de sortie de crise», a souligné le président de l'UMQ et maire de Gaspé, Daniel Côté. Le Comité sur les services de garde de l'UMQ, formé d'une douzaine d'élues et élus représentant des municipalités de différentes tailles et de plusieurs régions, travaille activement depuis 2020 pour proposer des orientations et des pistes d'action municipales face à cet enjeu prioritaire. - La Fédération de la santé et des services sociaux demande au gouvernement du Québec dirigé par François Legault d'utiliser la compensation fédérale pour combler le manque de places dans le réseau des services de garde éducatifs et pour améliorer les conditions de travail et salariales du personnel.

Publicité


Publicité

Commentez cet article