Publicité

21 mai 2021 - 12:21

Plus de 900 000 $ pour le réseau routier de Saint-Paul-de-la-Croix

Afin de la soutenir dans l’amélioration de son réseau routier local, le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 924 273 $ à la municipalité de Saint-Paul-de-la-Croix. Le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, en a fait l’annonce ce vendredi 21 mai. 

Cette somme, provenant du Programme d’aide à la voirie locale (PAVL) du ministère des Transports, servira au projet de réfection partielle du 3e rang Ouest.

«C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous annonçons cette aide financière. Il s’agit d’un bel exemple de l’importance que nous accordons à l’amélioration du réseau routier local, mais également à la qualité de vie des citoyennes et citoyens de Rivière-du-Loup-Témiscouata. Je salue le travail des élus municipaux qui mettent tout en œuvre pour la réalisation de ces futurs travaux», a souligné M. Tardif. 

«Je tiens à saluer le nouveau programme du gouvernement du Québec qui permet de subventionner de manière substantielle des projets structurants pour nos petites municipalités. Merci également à notre député qui nous a guidés et appuyés dans notre demande. C'est toujours agréable de travailler avec des gens de cœur et dévoués. Et enfin, merci à mon équipe de conseillers et à nos employés municipaux qui ont contribué à documenter ce beau projet. Le tout va permettre de réhabiliter une route de transit importante pour notre municipalité et ainsi contribuer à sa vitalité», a de son côté déclaré Jérôme Dancause, maire de la municipalité de Saint-Paul-de-la-Croix. 

Le Programme d’aide à la voirie locale (PAVL) a été entièrement revu, tel qu’annoncé en février 2021. Parmi les changements apportés, notons l’ajout de volets additionnels afin de répondre à de nouveaux besoins ainsi que la mise en place de meilleures pratiques de gestion pour certains d’entre eux, telles que des appels de projets et des critères de sélection. De plus, les modalités ont été uniformisées, les exigences administratives simplifiées et un meilleur soutien est dorénavant offert aux organismes admissibles, notamment aux municipalités moins bien nanties.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article