Publicité

19 avril 2021 - 13:13 | Mis à jour : 1 mai 2021 - 09:22

Virage numérique des entreprises: 3,5 M$ seront dédiés à l’industrie touristique et hôtelière du Québec d’ici 2022

Dominique Côté

Par Dominique Côté, Journaliste de l'Initiative de journalisme local

L’industrie du tourisme et de l’hôtellerie au Québec bénéficiera d’un investissement de 3,5 M$ d’ici le 31 mars 2022. Ce montant servira entre autres à appuyer la numérisation des entreprises et à favoriser la croissance des PME innovantes grâce à un accompagnement spécialisé.

La ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Bas-Saint-Laurent, Mme Marie-Eve Proulx, en a fait l'annonce aujourd'hui en compagnie de la ministre déléguée à l'Économie, Mme Lucie Lecours, de la ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de Lanaudière, Mme Caroline Proulx, et de la directrice générale de l'ITHQ, Mme Liza Frulla.

Cette somme de 3,5 M$ est puisée à même une enveloppe de 130 M$ réservée par le gouvernement du Québec, d'ici le 31 mars 2022 afin d'appuyer la concrétisation de projets visant à accélérer le virage numérique des entreprises québécoises et à favoriser la croissance de PME innovantes grâce à un accompagnement spécialisé.

De cette même enveloppe, 50 M$ seront utilisés pour soutenir une première sélection de projets. Près de 43 000 entreprises québécoises pourront bénéficier de ces premiers projets et ainsi être sensibilisées quant à l’importance d’un virage numérique.

De plus, 8 000 entreprises seront accompagnées dans leurs démarches de transformation numérique avec ce montant. «Ce que l’on souhaite avec cette initiative, c’est de transformer une pause forcée en opportunité pour les restaurateurs afin qu’ils disposent des meilleurs outils et d’un personnel formé pour faire face aux années à venir qui, nous le croyons, seront empreints de la relance économique et du renouveau de l’économie au Québec», a expliqué la ministre déléguée au Développement économique régional.

Selon cette dernière, les gains de productivité liés à la transition numérique offrent un grand potentiel pour garantir une économie régionale des plus prospère. «Plus que jamais, je suis convaincue que l’avenir des régions passe par le numérique», a révélé Marie-Ève Proulx.

NOUVEAU PROGRAMME DE FORMATION

La ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Bas-Saint-Laurent a également fait l’annonce d’une subvention de trois millions de dollars pour l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ), visant la mise en place d’un programme de formation destinée aux intervenants de ce secteur.

Grâce à ce programme, l’ITHQ et ses partenaires sensibiliseront les restaurateurs et les hôteliers sur les meilleures pratiques et technologies disponibles pour optimiser leurs façons de faire et offrir un service hors-pair à leur clientèle. «Ce projet novateur et structurant permet assurément de bien former le personnel, d’utiliser des nouvelles technologies et ainsi favoriser la rétention du personnel», a relaté la ministre.

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Le financement accordé servira de plus à lancer un centre d’excellence en intelligence artificielle destinée au secteur de la restauration et de l’hôtellerie du Québec, lourdement touché par les effets de la pandémie. Les intervenants pourront ainsi bénéficier de ce centre pour les soutenir dans la réussite du virage numérique de leurs organisations.

Également présente à la conférence de presse, la directrice générale de l’ITHQ, madame Liza Frulla, s’est montrée enthousiaste face à l’idée de cette annonce. «Notre rôle à l’ITHQ c’est de se projeter dans l’avenir. C’est pour cela que nous sommes très excités de mettre sur pied le premier Centre d’excellence en intelligence artificielle au Québec consacré à la restauration, à l’hôtellerie et à l’accueil», a-t-elle déclaré.

L’institut offrira gratuitement un programme de formation et d’accompagnement de quelque 2500 restaurateurs qui souhaitent optimiser leurs opérations lors d’un virage numérique.  

 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article