Publicité

18 mars 2021 - 06:00

Trois organismes communautaires s’unissent pour prévenir les dépendances dans les écoles secondaires

L’Arrimage (centre de traitement des dépendances), Le Tremplin (maison de transition pour hommes) et La Montée (centre de prévention et de traitement des dépendances) ont mis sur pied une équipe régionale de prévention des dépendances en milieu scolaire en collaboration avec la Direction de la santé publique et la Direction du programme santé mentale et dépendance du CISSS du Bas-Saint-Laurent.

Cette démarche est possible grâce à l’octroi d’un financement de 313 664 $ de la part du ministère de la Santé et des Services sociaux. Ce financement permettra de planifier des actions de prévention des dépendances dans les écoles secondaires publiques et privées, et ce, en fonction des besoins des milieux. Les actions identifiées seront complémentaires à celles déjà mises en place dans les écoles et dans la communauté ainsi qu’aux services de traitement des dépendances du CISSS du Bas-Saint-Laurent.

Cette démarche d’envergure provinciale est supportée par un organisme provincial, soit l’Association québécoise des centres d’intervention en dépendance (AQCID). Le Cadre de référence pour le financement d’actions intégrées de prévention des dépendances dans les écoles secondaires du Québec de l’AQCID guidera les organismes impliqués dans leurs initiatives pour en favoriser la cohérence et la pertinence.

DÉMARCHE COLLABORATIVE

Au cours des prochaines semaines, les organismes travailleront en étroite collaboration avec les centres services scolaires à la mise en œuvre de cette démarche collaborative.

«En tant que partenaires communautaires de longue date en soutien aux gens du Bas-St- Laurent, on est fiers et enthousiastes à l'idée de mettre notre force de coopération au service des jeunes de la région. Ils sont nos trésors d'aujourd'hui et nos citoyens de demain! Comme le dit l'adage: ça prend tout un village pour élever un enfant. Les organismes du Bas-St-Laurent rassemblent ce grand village! Unir nos talents et nos ressources pour solidifier encore davantage notre filet social; quoi de mieux pour nos jeunes?», ont souligné les directeurs généraux du Tremplin, de L’Arrimage et de La Montée
 
«Nous savons que la pandémie a eu des impacts considérables sur la santé et le bien-être des jeunes. Pour s’adapter à la situation, certains ont pu adopter des comportements à risque, dont la consommation excessive de drogues. Cette démarche est donc une belle opportunité de bonifier les actions dans les écoles secondaires de notre région afin de retarder l’initiation et de prévenir la consommation à risque de drogues chez les jeunes», rappelé le Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique du CISSS du Bas- Saint-Laurent.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article