Publicité

11 mars 2021 - 06:59

Assainissement des eaux usées : investissement de 3,7 M$ à Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 2

Près des étangs aérés de Rivière-du-Loup, des équipes de construction s’affairent à ériger un tout nouveau bâtiment qui accueillera les équipements servant à traiter une plus grande quantité d’eaux usées, un investissement représentant environ 3,7 M$ au budget de la Ville.

La capacité de l’usine de filtration de l’eau potable de Rivière-du-Loup est le double de celle de l’usine d’épuration qui traite les eaux usées. Les étangs aérés étaient utilisés à pleine capacité. Le nouveau système qui sera installé permettra de faire passer la quantité d’eaux usées traitées de 18 000 mètres cubes à 28 000 mètres cubes par jour.

«La technologie qui sera utilisée est la même que celle de notre usine de filtration, l’Actiflo. Les équipements seront situés à la fin des étangs pour abaisser les paramètres de la demande biochimique en oxygène et les matières en suspension afin de s’assurer de respecter les normes de rejet du ministère de l’Environnement en tout temps», explique le directeur du Service technique et du développement durable de la Ville de Rivière-du-Loup, Gérald Tremblay.

L’appel d’offres concernant cette solution technique pour l’assainissement des eaux a été lancé en novembre 2016. Le consortium Véolia-Filtrum-Axor s’est qualifié pour un projet d’un engagement de 3 636 495 $. La Ville de Rivière-du-Loup a obtenu les autorisations nécessaires du ministère de l’Environnement en juin 2018. Le projet a été prévu au Plan triennal d’immobilisations de la Ville en 2021, au cout de 3,7 M$. La livraison est prévue en juin prochain.

«Si une autre industrie qui génère beaucoup d’eaux usées aurait voulu s’installer, ou s’il y avait eu un nouveau développement immobilier, cela aurait pu devenir problématique. Il aurait fallu trouver des solutions pour les recevoir, détourner l’égout pluvial avec une nouvelle rue, par exemple. À partir de juin, on n’aura plus cette limite et on aura davantage de marge de manœuvre», précise M. Tremblay. Selon le déploiement de cette nouvelle solution de Véolia-Filtrum-Axor, la capacité de traitement des eaux usées pourrait atteindre 35 000 mètres cubes par jour au cours des prochaines années.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Cet article est très intéressant et très instructif pour mieux connaître les nouvelles techniques qui peuvent s'adapter aux infrastructures existantes à des coûts raisonnables..Je crois savoir que plusieurs municipalités du Québec pourront s'en prévaloir dans les prochaines années pour réduire la pollution des cours d'eau et protéger l'environnement.
    Félicitations à la ville de Rivière-du-Loup..

    Perrault André - 2021-03-11 20:37
  • Merveilleux investissement pour quelqu'un que je connais mais ne nommerai pas, afin de lui permettre de continuer à faire pousser son asphalte et laver ses 3 autos 3 fois semaine en plein été.

    gilbert blachon - 2021-03-11 17:32