Publicité

9 mars 2021 - 15:50

Louise Labonté ne sollicitera pas un nouveau mandat

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 2

L’actuelle mairesse de Pohénégamook, Louise Labonté, n’entend pas solliciter un nouveau mandat aux prochaines élections. Après une vingtaine d’années en politique municipale avec l’intensité qu’on lui connait, elle a senti qu’elle devait s’accorder un peu de temps.

Si elle se dit consciente de la surprise causée par son annonce, Mme Labonté ajoute qu’il s’agit d’une décision murie. «J’ai beaucoup réfléchi. J’ai tout donné, j’ai toujours été engagée, mais c’est le moment de ralentir un peu. En l’annonçant maintenant, je voulais aussi permettre aux gens intéressés d’avoir le temps de se présenter.»

Elle se dit reconnaissante des votes de confiance reçus au fil des ans et elle souhaite se retirer alors qu’elle dispose toujours de l’appui de ses concitoyens. «C’est une magnifique expérience que la population m’a permis de vivre, j’en suis reconnaissante et j’ai travaillé pour le rendre. Ce n’était pas dans mes ambitions, mais je remercie aussi la vie de m’avoir fait vivre cette expérience.»

La vie municipale tient souvent plus du sport extrême que d’un long fleuve tranquille. Pensons notamment aux débats citoyens, aux périodes de crise comme les inondations de 2015. C’est un métier qui use et c’est en santé qu’elle souhaitait quitter.

«J’ai eu des épisodes de vertige lors de moments où je devais être présente [dans son rôle de maire]. Nous avons réalisé plusieurs projets collectivement et d’autres sont en cours, mais les prochains seront plus personnels.»

Mme Labonté a formulé un souhait lors de l’entretien : que la relève réponde présente. Une relève qui pourrait être féminine, elle l’espère. Elle a elle-même fait le saut en politique municipale à 28 ans en 1994, lors d’une élection complémentaire à titre de conseillère.

«À l’époque, on se préoccupait de ce que j’allais faire avec mes enfants... Ç’a beaucoup évolué. Il reste du travail à faire, mais heureusement, je ne me suis jamais vraiment sentie mise de côté parce que j’étais une femme et quand ça s’est produit, j’ai quand même pris ma place. Trop de femmes se sous-estiment», affirme-t-elle.

Et si elle avait un conseil à donner à la relève, lequel serait-il ? «Développer son sens critique», répond-elle. Un esprit critique qu’elle a acquis alors qu’elle oeuvrait dans le milieu de l’éducation et qui l’a bien servie à la mairie.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Bonne Retraite Loiuse, Tu le mérites bien..Profites-en...

    Lavoie Gaétane - 2021-03-11 12:42
  • Bonne retraite Madame Labonté
    Prendre du temps pour soi est important et votre implication à tout les niveaux est exemplaire. Passez du bon temps en famille et entre amis.

    Marin Lebel - 2021-03-10 16:48