Publicité

22 février 2021 - 06:59

Programme de tutorat de Québec : le manque de tuteurs qualifiés freine sa mise en place

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Le service de tutorat annoncé au début du mois de janvier par le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge tarde à se mettre en place dans les écoles de la région. Les centres de services scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup et du Fleuve-et-des-Lacs ont tous les deux reçu des sommes supplémentaires afin de payer des tuteurs pour soutenir les élèves en difficulté. Toutefois, ils se butent tous les deux au même enjeu : la disponibilité des ressources humaines qualifiées.

La porte-parole du Centre de services scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup, Geneviève Soucy, confirme que l’organisation a reçu une somme supplémentaire de 64 000 $ pour faire l’embauche de tuteurs dans l’ensemble de ses établissements d’enseignement, selon la demande. «Les sommes seront distribuées dans nos écoles selon l’analyse des bulletins et des besoins des élèves. Il faut voir aussi en fonction des ressources humaines disponibles», a-t-elle commenté.

Sur la plateforme Répondez présent mise en place par le gouvernement du Québec, une trentaine de personnes ont déposé leur candidature pour le Centre de services scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup. «Il faut comprendre que pour faire du tutorat, par exemple auprès d’élèves de secondaire 5 en français, il faut des ressources spécialisées. Même chose pour les sciences. Les enseignants n’ont pas tous de la place dans leur horaire. Les étudiants en éducation auront peut-être des disponibilités en avril», ajoute-t-elle.

Quelques enseignants à la retraite se sont aussi manifestés. «Actuellement nos jeunes ont besoin de références et de personnes pour les écouter et les aider à sortir ce qu’ils ont besoin d’évacuer», complète Mme Soucy.

Le directeur du Centre de services scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, Bernard D’Amours, confirme quant à lui que l’organisation a reçu un montant de 30 000 $ additionnel en lien avec l’annonce de janvier dernier pour faire l’embauche de tuteurs dans l’ensemble des établissements d’enseignement de son réseau. «Les sommes seront réparties à 60 % pour les élèves du secondaire et 40 % au primaire. Les équipes-écoles cibleront les élèves», a-t-il expliqué.

Dix-huit tuteurs se sont manifestés pour soutenir les élèves du Centre de services scolaire du Fleuve-et-des-Lacs par l’entremise de la plateforme Répondez présent, mais leurs profils devront être analysés avant qu’ils puissent commencer le travail. Les deux centres de services scolaire comptent aussi sur des ententes avec des organismes communautaires qui offrent des services d’aide aux devoirs et aux leçons. Ces dernières se poursuivront.

L’annonce de l’annulation des épreuves ministérielles le 8 janvier par le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge avait permis de réduire la pression tant sur les enseignants sur leurs élèves. La pondération du premier bulletin a aussi été revue à la baisse.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bonjour,
    Je possède un bac en littérature, et j'aimerais beaucoup aider des élèves de Rivière-du-Loup à améliorer leur français. Or, je vois que la période de mise en candidature est terminée. C'est dommage!

    Valérie Thériault-Deschênes - 2021-02-22 09:32