Publicité

12 février 2021 - 09:51 | Mis à jour : 12:08

Jean-Pierre Rioux ne sollicitera pas de nouveau mandat à Trois-Pistoles

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Après 40 ans d’implication en politique municipale à Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux a décidé qu’il était temps de tourner la page. Il a confirmé ce vendredi 12 février qu’il ne sera pas sur les rangs comme candidat à la mairie de Trois-Pistoles aux prochaines élections, le 7 novembre.

Jean-Pierre Rioux souligne être en paix avec cette décision qu’il a prise récemment. Dans les derniers mois, l’homme politique de 67 ans n’avait pas fermé la porte à un retour à la mairie, mais il a finalement choisi une autre avenue. 

«Jusqu’à Noël, il y a quelque chose qui me retenait et j'avais de la difficulté à mettre le doigt dessus, a-t-il confié cet avant-midi. Ce n'était pas le pouvoir à tout prix qui me faisait hésiter, seulement le deuil de 40 ans de vie publique.»

«Je n'ai pas de raison de quitter, si ce n'est celle de prendre un choix de vie […] Je vais me retirer avec le sentiment d’être en paix. Avoir la chance de faire ce choix, de prendre ce virage, c’est un cadeau, ça vaut de l’or», a-t-il ajouté. 

Élu maire pour la première fois en 2002, Jean-Pierre Rioux termine actuellement un cinquième mandat à ce poste, une aventure de près de 20 ans qui a été précédée par une aussi longue période comme conseiller municipal. Il explique avoir toujours du plaisir à occuper son rôle, mais il souhaite maintenant laisser la place aux nouvelles visions et projets de développement pour la Ville de Trois-Pistoles. 

«J'ai été choyé dans ma vie de pouvoir travailler avec les citoyens, dans mon milieu. Les emplois de conseiller et maire m'ont permis de faire preuve de créativité, de réaliser des objectifs, des projets très concrets pour notre milieu. Comme être humain, [ils] m'ont permis de me réaliser», a témoigné celui qui a commencé son implication municipale à l’âge de 26 ans. 

Parmi les dossiers importants qu’il a su mener au cours de toutes ces années, il nomme celui de l’eau potable et de l’usine de filtration, la réorganisation du service incendie et la réfection de plusieurs infrastructures, dont l’aréna, le stade de baseball et les quais. 

ÉLECTIONS

Jean-Pierre Rioux suivra évidemment les prochaines élections municipales avec beaucoup d’attention. Celles-ci marqueront d’ailleurs un important virage au conseil municipal pistolois, alors que cinq des six conseillers actuels ont exprimé clairement qu’ils ne renouvelleraient pas leur mandat.

En entrevue, M. Rioux n’hésite pas à partager une certaine inquiétude à ce propos, mais il reste positif. «Tout s'apprend et tout se fait quand on veut réussir, quand on est positifs et honnêtes dans nos décisions et orientations. Il faut aussi de la patience et de la modestie», a-t-il dit. 

Le maire actuel assure du même coup qu’il ne «jouera pas à la belle-mère», à la suite du 7 novembre. Il compte néanmoins être «exigeant» comme citoyen envers ceux et celles qui voudront lui succéder. 

«Ce qui est important pour moi, c'est que la personne ait une vision et qu’elle garde un respect pour nos équipes, notre administration. C'est aussi une inquiétude que j'ai. J'ai besoin de sentir que [les élus] vont avoir un respect envers l'équipe administrative en place.»

Jean-Pierre Rioux a confirmé que plusieurs personnes ont démontré de l’intérêt à s’impliquer dans le milieu municipal en vue des prochaines élections. Il s’attend à ce qu’il y ait plus qu’un candidat sur les rangs pour le poste de maire, «mais l’avenir le confirmera». 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Excellente nouvelle pour le dynamisme et l'avenir de Trois-Pistoles !

    Pierre Pelletier - 2021-02-15 07:35