Publicité

11 février 2021 - 10:57

Un nouvel exécutif du Parti Québécois pour la circonscription de Rivière-du-Loup—Témiscouata

L’assemblée locale du Parti Québécois de la circonscription de Rivière-du-Loup - Témiscouata s’est réunie virtuellement le 7 février dernier. Outre l’élection de l’exécutif local, l’assemblée générale annuelle a permis de faire le bilan de la dernière année et de présenter le Projet national, dévoilé au conseil national de novembre 2020.  

Le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre-Plamondon, était présent afin d’adresser aux membres un message rassembleur. «Je vous invite à faire partie du mouvement et de contribuer à rebâtir le camp du oui, c’est une étape importante et surtout, passionnante», a-t-il déclaré aux personnes présentes.

L’organisation a aussi reçu Maxime Blanchette-Joncas, député du Bloc Québécois dans la circonscription de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques. Il a pour sa part fait la démonstration que «le gouvernement de Justin Trudeau avait échappé la balle dans la lutte à la COVID-19, notamment sur la gestion de la vaccination et des frontières qui connaissent de sérieux ratés».

Le nouvel exécutif de la circonscription de Rivière-du-Loup—Témiscouata est composé de : Vincent Couture, à la présidence, Claire Tremblay, Louise Dubé, Lucie Rousseau, comme conseillères, d’Alexandre April, Benoit Quimper, Jean-Philip Bernier à titre de conseillers et François Morin en tant que conseiller jeune.  «Les conseillères et conseillers se partageront de nombreux dossiers, notamment les relations avec les membres et avec la communauté, le financement et l’organisation. Notre base militante est solide, les personnes élues seront présentes sur le terrain et très motivées à rebâtir le camp du oui» a déclaré Vincent Couture, qui assume la présidence de l’association locale de Rivière-du-Loup - Témiscouata.

L’assemblée a amené de belles discussions, des propositions ont été apportées pour enrichir le Projet national. Les sujets portaient sur l’intégration et la qualité de vie des personnes vivant avec un handicap, l’agroalimentaire, la qualité de vie des aînés et l’aide aux nouveaux entrepreneurs.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article