Publicité

4 février 2021 - 06:32

Enseignement collégial : l’AGECRLi veut briser l’isolement de la population étudiante

L'Association générale des étudiants du cégep de Rivière-du-Loup (AGECRLi) fait de la solitude vécue par la population étudiante sa priorité, alors que l’isolement est le premier facteur de détérioration de la santé psychologique chez les membres de la communauté étudiante.

Au cégep de Rivière-du-loup, 61 % des personnes étudiantes ont vu leur santé psychologique se détériorer, selon l’enquête Derrière ton écran menée par la FECQ. Selon l’association étudiante, assurer un retour progressif à l’enseignement présentiel pour les programmes d’études n’offrant pas cette opportunité aux étudiants fait partie de la solution. «Nous sommes persuadés que la meilleure manière d’enseigner, c’est dans une classe physique. Les risques ne sont évidemment pas à négliger, mais il est possible de tenir de l’enseignement en présentiel de manière sécuritaire si tout le monde y met du sien», demande Shirley Martial, présidente de l’AGECRLi.

En plus de l’enseignement présentiel, les membres de la population étudiante souhaitent également pouvoir socialiser, et pour ce faire, des activités socioculturelles doivent être organisées, selon l’AGECRLi.

L’augmentation de la charge de travail et de la pression liée à la performance scolaire sont parmi les principales causes de détérioration de la santé psychologique. «Les données ont confirmé ce que nous indiquent nos membres depuis plusieurs mois: l’enseignement à distance fait considérablement augmenter la charge de travail. Les nouvelles modalités des cours rendent les cours plus exigeants, pour une multitude de raisons», explique Mme Martial. Pour pallier cette problématique, il importe de prendre fréquemment le pouls de la population étudiante en ce qui a trait à sa charge de travail, en la questionnant sur le sujet, par exemple.

Publicité


Publicité

Commentez cet article