Publicité

3 février 2021 - 06:01

Bas-Saint-Laurent en zone orange: des réactions positives

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Le retour du Bas-Saint-Laurent en zone orange, mais avec restrictions, a été bien accueilli par la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup (CCMRCRDL) et par la Table régionale des élu(e)s municipaux du Bas-Saint-Laurent (TREMBSL).

Bien que la CCMRCRDL accueille de façon satisfaisante les plus récents assouplissements par Québec mardi soir alors que plusieurs de ses membres pourront reprendre une partie de leurs activités. Du même souffle toutefois, elle observe que plusieurs entrepreneurs de la région seront contraints de demeurer fermés.

«L’ensemble de nos membres de même que la population de la région ont fait de grands efforts et se sont conformés aux règles sanitaires. Il était grand temps que le gouvernement prenne en compte la situation du Bas-Saint-Laurent et adapte ses assouplissements à notre réalité régionale» a lancé  par voie de communiqué la présidente-directrice générale, Marie-Hélène Collin.

Cette dernière rappelle qu'il n'y avait en date du mardi 2 février que 16 cas actifs dans tout le Bas-Saint-Laurent et que les quelques éclosions ont à la fois été bien gérées et contenues. Un exemple qui, selon Mme Collin, démontre que le «système de santé régional est performant, en contrôle de la situation et que les gens dans l’ensemble respectent les consignes.»

Marie-Hélène Collin réitère l’importance d’obtenir une aide directe plutôt que des prêts, en particulier pour des entreprises qui ne peuvent reprendre pleinement leurs opérations. Elle cite notamment les bars.

TREMBSL

Du côté de la Table régionale des élu(e)s municipaux du Bas-Saint-Laurent, on reconnait que la région détenait une situation enviable en raison, notamment, du respect des mesures de prévention par la population, les entreprises et les commerces de la région.

«À partir du 8 février, grâce à cet effort collectif, nous retrouverons tous un peu plus de liberté au sein de nos communautés», a déclaré Michel Lagacé, préfet de la MRC de Rivière-du-Loup et président de la TREMBSL.

Les membres de la Table se réjouissent donc de l'ouverture des commerces et des restaurants. Quant au couvre-feu qui est repoussé à 21 h 30, la Table estime que cela favorisera l’activité commerciale, tout en limitant la capacité pour les gens des zones chaudes de venir dans la région.

Les élus préviennent que malgré cet assouplissement, un abaissement de la garde pourrait avoir des conséquences importantes. «Nous comprenons qu’il faut maintenir un certain nombre de mesures contraignantes dans le contexte actuel. Or, la meilleure façon de parvenir à les lever, c’est de continuer à respecter les règles de prévention et d’endiguer la propagation», a souligné Michel Lagacé.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article