Publicité

1 février 2021 - 15:12

Ensemble pour nourrir et faire grandir le Bas-Saint-Laurent

C’est sous ce thème que la Fédération de l’UPA du Bas-Saint-Laurent a tenu le 28 janvier sa 90e assemblée générale annuelle. Prévue en octobre dernier, celle-ci avait été reportée en raison de la pandémie.

Plus d’une centaine de délégués y ont assisté par visioconférence. Le bilan des activités de l’année 2019-2020 a été présenté. Dans son allocution, le président, Gilbert Marquis a mentionné : «Nous retenons de notre dernière année, les grands bouleversements vécus avec la pandémie de la COVID-19 qui a modifié nos façons de faire : méthodes de travail à la ferme, réunions, offre de services, et relations avec les intervenants. Cette crise a initié un élan de solidarité, d’entraide et de réorganisation. Cela a permis une conscientisation des élus, intervenants et consommateurs à l’importance de l’agriculture et la forêt privée ainsi qu’à l’autonomie alimentaire».

Le 1er vice-président général de l’Union, Martin Caron a eu également l’occasion de s’adresser aux délégués. Des informations sur les principaux enjeux agricoles et forestiers leur ont été transmises. L’intérêt des participants a été démontré par les questions posées autant à M. Marquis qu’à M. Caron.

Malgré l’appréhension de la tenir en visioconférence, l’assemblée s’est bien déroulée. M. Marquis se dit très fier du taux de participation : «Je suis très heureux de cette réussite. Encore une fois, on a prouvé qu’on était capable de s’adapter aux changements». Il remercie les employés pour l’organisation et le soutien qui lui a été apporté.

Rappelons que le territoire de la Fédération de l’UPA du Bas-Saint-Laurent couvre les huit MRC du Bas-Saint-Laurent comprenant 114 municipalités. La Fédération régionale représente 1 940 entreprises agricoles avec un membership de 92,58 % ainsi que plus de 9 000 entreprises forestières.

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article