Publicité

30 janvier 2021 - 13:16

Les propriétaires non-résidents de Saint-Simon devront se déplacer pour voter

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le conseil municipal de Saint-Simon-de-Rimouski a pris la décision de ne plus offrir le vote par correspondance lors de la tenue d’élections ou d’un scrutin référendaire, pour des motifs financiers et de charge de travail.

Jean-Pierre Proulx de Montréal conteste ce choix. «Le conseil a décidé de supprimer le droit de vote des non-résidents aux élections», a mentionné M. Proulx dans un courriel envoyé à Info Dimanche. En fait, il pourra voter en personne en octobre prochain dans le cadre du vote par anticipation et en novembre le jour du scrutin.

Nancy Dubé, directrice générale de la Municipalité, a expliqué qu’un vote par correspondance des non-résidents représente une dépense se situant entre 1000 et 1500 $. «Lors de la dernière élection (partielle en 2019), 50 personnes ont été contactées par correspondance, 15 d’entre elles ont répondu et seulement 5 bulletins de vote ont été acceptés», a souligné Mme Dubé. «C’est beaucoup de travail, d’envois et d’argent. Ça n’a pas été concluant en 2019», a-t-elle ajouté.

«La démocratie a certes un prix. Je vous rappelle, à vous comme aux autres membres du conseil, que les non-résidents paient leurs taxes sur leur propriété tout comme les résidents. Ils ont droit au chapitre. Le taux de participation aux élections municipales n’a jamais été très élevé. Votre résolution est de nature à le faire baisser encore plus», a laissé savoir Jean-Pierre Proulx au maire Richard Caron.

Jean-Pierre Proulx y est allé d’une suggestion : «La Municipalité pourrait profiter de l’envoi du compte de taxe foncière à la mi-février pour y glisser une carte-réponse destinée aux propriétaires non-résidents. (…) Il leur serait demandé de répondre s’ils ont l’intention d’exercer leur droit de vote à l’élection de novembre. Ils seraient priés de retourner la carte en même temps que leur premier versement de taxe. Ils devraient y indiquer aussi leur adresse courriel. Cette consultation devrait vous fournir une première indication des intentions de chacun. Au temps prescrit par la loi, soit au début d’octobre, le président d’élection pourrait donc transmettre cet avis par courriel à tous les propriétaires non-résidents et retirer ensuite leur nom de la liste à ceux qui en feront la demande par écrit.»

«Le choix du conseil municipal a été clair», a tranché la directrice générale Nancy Dubé qui a précisé que le compte de taxes pour l’année 2021 a déjà été envoyé aux contribuables et qu’un avis joint au document donnait l’information que le vote par correspondance ne serait plus disponible. Pour la Municipalité, il est onéreux d’offrir aux contribuables ce service lors d’élections générales ou partielles ou lors d’un scrutin référendaire. La résolution de la Municipalité de Saint-Simon-de-Rimouski à cet effet a été transmise au ministre des Affaires municipales et de l’Habitation ainsi qu’au directeur général des Élections du Québec.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article