Publicité

18 janvier 2021 - 16:07 | Mis à jour : 18:00

B7 : une invitation à illuminer les temps moroses 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Sortir à la noirceur avec une lampe de poche ou une lampe frontale. Avoir du plaisir, animer et illuminer les quartiers. Voilà l’idée originale proposée par la nouvelle initiative B7, «Bohomme Sept Heures», sur les réseaux sociaux. 

Le projet, une idée du Louperivois Yvan L’Heureux et d’un groupe d’amis, a été lancé au cours de la fin de semaine du 16 janvier. On invite les Québécois à quitter la maison en soirée (toujours avant 20 h), seul ou en bulle familiale, pour bouger, prendre l’air (marcher, courir, etc.) et s’amuser avec la lumière. Un pied de nez à l’hiver et à la grisaille du confinement…

«C’est un peu la saison noire en ce moment, le soleil se couche de bonne heure, il fait froid et les gens ont la mine basse. L’objectif, c’est de mettre un peu de lumière dans les quartiers et donner le gout aux gens d’aller dehors, d’avoir du plaisir», partage Yvan L’Heureux qui est aussi l’instigateur du Défi Everest. 

L’activité gratuite, accessible et participative, intéressante aussi pour les enfants avant l’heure du coucher, est une opportunité parfaite pour prendre des photos originales et inusitées. La noirceur de l’hiver, combinée aux jeux de lumière créés par les lampes, ouvre la porte à la créativité. 

«On peut par exemple mettre un papier de couleur par-dessus la lampe pour créer des faisceaux lumineux colorés. Les appareils photo marchent bien, mais il est aussi possible de faire de très belles prises avec le cellulaire», souligne M. L’Heureux, invitant les gens à faire des clichés d’eux-mêmes, de leur famille, de bâtiments, de sous-bois ou de coins spéciaux de leur municipalité.  

«Il y a vraiment de belles photos à prendre près du cinéma Princesse de Rivière-du-Loup », ajoute-t-il en exemple. 

L’organisation invite les participants à partager leurs photos sur les réseaux sociaux – sur la page Facebook B7 ou sur leurs pages personnelles – avec une mention au «Bonhomme Sept Heures» ou avec le #B7. 

Depuis le lancement, des dizaines de participants ont répondu à l’appel en participant au projet. Des gens de l’Outaouais, de l’Abitibi et de Québec, entre autres, ont déjà publié des photos de leur escapade extérieure avant le retour à la maison pour le couvre-feu.  

RESPECT DES CONSIGNES 

Chaque sortie initiée vers 18 ou 19 h et doit respecter les consignes sanitaires du confinement et doit se terminer avant 20 h en raison du couvre-feu imposé par le gouvernement. Les participants sont aussi invités à rester respectueux et à ne pas diriger les faisceaux lumineux vers les fenêtres des maisons et des véhicules. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article