Publicité

13 octobre 2020 - 06:53

Plus de 13 M$ versés aux producteurs de foin du Bas-Saint-Laurent

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Les producteurs de foin du Bas-Saint-Laurent recevront un second paiement de la Financière agricole du Québec lié aux pertes encourues l’été dernier à la suite de la sécheresse. Cette deuxième série de dédommagements porte à 13,7 millions de dollars les sommes versées aux agriculteurs de la région. 

La Financière agricole du Québec a précisé que ce second paiement de près de 14 M$ a été accordé à 3 320 producteurs de foin et de pâturages dans le cadre du Programme d'assurance récolte, ce qui porte à plus de 35 M$ les indemnités versées à ce jour. Outre le Bas-Saint-Laurent avec un total de 13,7 M$ pour les deux paiements, la région la plus touchée depuis le début de la saison de croissance est la Montérégie avec des indemnités de 5,3 M$.

La Financière agricole a précisé que ce deuxième paiement est essentiellement attribuable aux pertes de quantité de la 2e fauche et de la 2e période de croissance des pâturages. Il ne constitue pas le règlement final. D'autres analyses sont en cours pour la 3e fauche et la 3e période de croissance des pâturages ainsi que pour les situations particulières et exceptionnelles. Le Programme d'assurance récolte couvre 5 380 producteurs de foin et de pâturages en 2020 et 331 millions de dollars de valeurs assurées. 

«Notre gouvernement s'est engagé à soutenir les producteurs agricoles pour traverser ces moments difficiles. En devançant le second versement du Programme d'assurance récolte, la Financière agricole agit concrètement pour les aider à se remettre du manque de foin dû à la sécheresse et leur fournir des liquidités supplémentaires», a souligné André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation.

«Jusqu'à présent, plus de 35 millions de dollars ont été versés pour la protection foin et pâturages et plus de 45 millions de dollars pour l'ensemble des protections d'assurance récolte», a pour sa part mentionné Ernest Desrosiers, président-directeur général de La Financière agricole du Québec.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article