Publicité

19 septembre 2020 - 06:54 | Mis à jour : 09:53

Albatros : entre leadership et sentiment d’appartenance 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Les Albatros du Collège Notre-Dame compteront sur plusieurs nouveaux visages, cette saison, dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Une nouvelle identité très «locale» aussi, puisque tout près de la moitié des joueurs de l’équipe sont originaires de la MRC de Rivière-du-Loup. 

Il y a longtemps que les Albatros n’ont pas habillé autant de joueurs locaux. La situation réjouira certainement les amateurs qui ont souvent réclamé davantage d’athlètes de la région au sein de leur équipe favorite, tout en comprenant très bien la réalité de l’organisation. 

«Les partisans aiment s’identifier à une équipe qui leur ressemble. Évidemment, ce n’était pas notre critère premier pour sélectionner les joueurs. On va prendre les meilleurs, qu’ils proviennent des Îles-de-la-Madeleine, de Rimouski ou de Rivière-du-Loup, mais cette année, c’est une belle surprise», a raconté l’entraineur-chef Mike Maclure en début de semaine. 

«Ce n’était vraiment pas calculé, a-t-il poursuivi. Je l’ai moi-même appris qu’une fois les sélections effectuées […] Ça prouve le bon développement qu’il y a eu dans la région ces dernières années.»

Les dix joueurs qui auront la chance de jouer devant leurs proches (si l’évolution de la pandémie le permet, bien sûr) sont Alex Pelletier, Étienne Boudreau, Nicholas Egan Dionne, Phillipe Boudarges, Mathieu Pigeon, Thomas Levasseur, Carl-Anthony Massé (développé par les Sphinx de l’ÉSRDL) et Philippe Labrie, tous de Rivière-du-Loup, ainsi qu’Émile Labrie de Saint-Cyprien et Tristan Dassylva de Saint-Antonin. 

Quatre autres joueurs, Dan Chrétien, qui a joué midget AAA l’an dernier, de même que Whilem Côté, Simon Poirier, Alexandre Pouliot, trois athlètes qui évoluaient avec le midget Espoir, connaissent bien la région pour y habité depuis plus d’un an déjà. 

«Leur présence sera importante pour nous. On veut ramener un sentiment de fierté envers les Albatros, alors il faut être capable de faire confiance aux joueurs de la région qui sont de calibre pour jouer. C’est aussi un élément clé pour avoir une équipe qui compétitionne et qui remporte des moments importants.»

LEADERSHIP 

Cette saison, les Albatros du Collège Notre-Dame ne compteront qu’une poignée de vétérans dans leurs rangs, soit Alex Pelletier, Étienne Boudreau, Émile Labrie et Dan Chrétien. La formation ne sera toutefois pas jeune pour autant. En fait, elle sera l’une des plus vieilles du circuit avec un seul joueur de 15 ans (le défenseur Tristan Dassylva), une majorité de joueurs de 16 ans et trois joueurs de 17 ans. 

«C’est une avenue qu’on voulait prendre dans l’organisation, un peu à l’image du reste du Canada qui opère avec des équipes midget majeur et midget mineur (midget AAA versus midget Espoir). On croit qu’il faut leur laisser [aux joueurs] plus de temps pour leur développement afin qu’ils soient prêts une fois midget AAA», confie l’entraineur. 

«Le groupe de joueurs qu’on a rassemblé est vraiment mature. Les gars savent ce qu’on attend d’eux sur la glace et à l’extérieur, autant du côté de l’attitude que pour leur préparation. Le leadership va provenir de la chambre. Si elle prend soin d’elle-même, ça va faciliter la job du coach. Pour moi, tout nait ou tout meurt avec le leadership», a-t-il ajouté. 

Sur la glace, Mike Maclure entrevoit une équipe difficile à affronter. Une formation rapide, travaillante, dans laquelle tous les joueurs seront mis à contribution. «On va vouloir rouler à quatre trios, jouer avec énergie. Ce sera un système de jeu exigeant, mais qui sera excitant à voir. Il n’y aura pas de passager. Pour que ça fonctionne, les cinq joueurs sur la glace devront faire le travail.»

L’entraineur-chef voit aussi sa brigade défensive d’un très bon œil. «Je crois que c’est l’une des qualités de notre équipe. On a 6 très bons défenseurs. Si on veut de la vitesse, ça va commencer avec une bonne première passe et nous sommes optimistes de ce côté-là.»

Offensivement, les Albatros ne compteront pas sur un joueur étoile, mais sur un groupe d’attaquants capables de tirer leur épingle du jeu. Mike Maclure fait aussi entièrement confiance en ses deux gardiens, Philippe Bourdages, qui a évolué l’an dernier avec le midget Espoir, et Samuel Longuépée, un joueur des Îles-de-la-Madeleine qui a fait sa place au camp d’entrainement. 

«Ce sont deux très bons joueurs. Ils vont avoir chacun leur match, les responsabilités seront divisées», a confirmé le pilote.

**Les Albatros du Collège Notre-Dame ne reviendront pas au jeu comme c’était initialement prévu cette fin de semaine. Les matchs préparatoires organisés les 18 et 19 septembre contre les Chevaliers de Lévis et le Blizzard du Séminaire Saint-François sont annulés, a confirmé l’organisation en fin d’après-midi.  

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article