Publicité

30 août 2020 - 06:59

Travaux majeurs à l’écluse du lac de La Grande-Fourche

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

Construite au début des années 70, l’écluse du lac de La Grande-Fourche à Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup n’est plus viable. Des travaux majeurs débuteront donc le 14 septembre prochain pour la reconstruire. «Le béton n’est plus réparable, elle est condamnée par la Direction de la sécurité des barrages», a souligné le maire Gilles Couture.

Le règlement d’emprunt de la Municipalité pour ce projet s’élève à 800 000 $. Bien que l’analyse des soumissions ne soit pas complètement terminée, celle la plus basse s’élève à 740 000 $, taxes incluses. «Avant taxes, on parle d’un montant de 650 000 $. En y ajoutant tous les autres frais, notamment la surveillance des travaux, on devrait rentrer dans le règlement d’emprunt», a précisé M. Couture.

Les travaux se dérouleront du 14 septembre au 23 octobre. Le niveau du lac sera donc abaissé pendant cette période. On a d’ailleurs avisé les riverains par le biais du bulletin municipal Saint-Hubert en bref qu’ils devront sortir leur embarcation du lac «dès que le niveau de l’eau commencera à descendre, au plus tard lors du congé de la Fête du Travail».

Le maire de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup est conscient que ces travaux amènent avec eux leur lot d’inconvénients. «Ils sont devenus nécessaires compte tenu de la faible résistance du barrage actuel», peut-on lire dans le bulletin municipal. On y note également que le nouveau barrage sera en pierre à crête fixe : «le niveau du lac sera plus constant à l’avenir et ne sera plus abaissé à l’automne.»

CIRCULATION SUR LE LAC

«La circulation a augmenté sur le lac cet été, la belle température a certainement eu un impact. Je ne dirais pas qu’il y a plus d’embarcations. Mais en raison de la pandémie, les riverains sont possiblement demeurés davantage au chalet pendant les vacances plutôt que de voyager», a mentionné le maire.

Afin d’augmenter la sécurité et la tranquillité des riverains, quatre bouées ont été installées récemment pour signifier aux plaisanciers que les bateaux et motomarines doivent respecter une vitesse maximum de 10 km/h quand ces embarcations sont à moins de 60 mètres de la rive.

La Municipalité et l’Association des riverains du lac de La Grande-Fourche   ont défrayé deux bouées chacune. «Quatre autres devraient être installées l’été prochain», a souligné Gilles Couture.

TRAVAUX AU CAMPING

À la fin du mois de septembre et au début d’octobre, des travaux seront réalisés pour l’assainissement des eaux usées au camping municipal. La facture de 150 000 $ sera payée dans une proportion de 50 % par le retour d’argent de la taxe sur l’essence versé par le gouvernement à la Municipalité. L’autre tranche de 50 % sera facturée aux campeurs par l’entremise d’une redevance spéciale.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Comment peut-on dire que le niveau du lac sera constant avec un bassin versant de plus de 80 km carré, quand la fonte des neiges et que la pluie surviendra pendant plusieurs jours le niveau ne sera sûrement pas constant. L’avenir nous le dira.

    Nelson Dubé riverain sceptique - 2020-08-30 12:45