Publicité

29 août 2020 - 06:59

«Nous voulons maximiser la présence en classe» - René Gingras du Cégep de Rivière-du-Loup

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le printemps dernier en pleine pandémie, 90 % des étudiants du Cégep de Rivière-du-Loup ont poursuivi leur formation à distance. Pour la présente rentrée scolaire au collège louperivois, ses dirigeants comptent bien maximiser leur présence en classe.

«Notre Cégep a un avantage, il compte passablement de petits groupes dont les étudiants seront présents en classe tout le temps. Pour les cohortes plus importantes, ils seront sur place la moitié du temps. On veut le maximum d’activités en présence, ça tient du nombre d’élèves par classe», a expliqué René Gingras, directeur général.

Le collège offre une quinzaine de programmes d’enseignement général et technique qui regroupent environ 1000 étudiants. L’accueil de la très grande majorité d’entre eux a eu lieu jeudi dernier tandis que les cours ont officiellement commencé lundi. «C’était important pour nous d’avoir une rentrée en présence, particulièrement pour les étudiants de première année qui ont eu des cours à distance à la fin de leur secondaire», a noté M. Gingras.

«Nous aurons une légère baisse d’étudiants cet automne. Ce ne sont pas tous les étudiants internationaux qui vont se déplacer jusqu’à Rivière-du-Loup, ils sont généralement entre 100 et 200. Nous aurons le portrait précis le 20 septembre», a souligné le directeur général. Plusieurs d’entre eux vont cependant pouvoir poursuivre leur formation à distance. Ces jeunes provenant d’autres pays sont inscrits dans les programmes suivants : Graphisme, Design d’intérieur, Informatique, Électronique industrielle et Techniques administratives.

LA PANDÉMIE OBLIGE

Conformément aux exigences de la santé publique, les 1 000 étudiants et 250 membres du personnel devront porter le masque dans les espaces communs et les corridors. Les salles de classe ont été réaménagées pour respecter la distanciation physique tandis que des plexiglass ont été ajoutés dans les laboratoires pour protéger les étudiants. Des mesures exceptionnelles de nettoyage et de désinfection des équipements et des installations du Cégep sont également prévues.

«Les besoins en équipements sont différents maintenant comparativement au printemps dernier pour la formation à distance. Si on se retrouve avec une deuxième vague de cas de COVID-19, on sera en mesure de répondre à la demande. On espère que non, mais on se prépare pas moins», a mentionné René Gingras.

Selon le directeur général du Cégep de Rivière-du-Loup, le grand défi de la rentrée scolaire sera le respect des consignes de la santé publique. «Nos étudiants font partie du groupe plus à risque, particulièrement pour les règles sanitaires à l’extérieur du Cégep», a conclu M. Gingras. La sécurité, l’atteinte des compétences et la réussite des étudiants sont les objectifs de cette année scolaire très particulière.

Publicité


Publicité

Commentez cet article