Publicité

22 juillet 2020 - 13:49 | Mis à jour : 14:00

Le «jumelage» entre le Témiscouata et le Nouveau-Brunswick envisagé le 1er aout 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 2

À en croire les propos du premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, les résidents de la MRC de Témiscouata pourront bientôt effectuer des «allers-retours» d’une journée dans la province voisine afin de magasiner ou de visiter de la famille. 

En conférence de presse, mardi, l’homologue de François Legault a de nouveau confirmé que les autorités néo-brunswickoises comptaient prochainement créer une «mini bulle» avec le Témiscouata. Des discussions sont présentement en cours. 

«Nous travaillons sur une sorte de jumelage régional de la région. Nous allons nous intéresser à Avignon et à la région du Témiscouata», a réitéré le premier ministre, quelques jours après qu’un communiqué officiel ait brièvement abordé le sujet

«Je pense que nous envisageons de procéder à ce jumelage d'ici le 1er août.»

Si plusieurs détails doivent encore être dévoilés, Blaine Higgs a précisé que seuls les résidents du Témiscouata (et de la MRC d'Avignon) auront droit de pouvoir traverser la frontière. Ce privilège ne s’appliquera pas aux autres résidents du Bas-Saint-Laurent, par exemple. 

Pour être autorisées, les personnes intéressées devront s’inscrire à l’avance sur une plateforme Web et donner une preuve de leur lieu de résidence. Ces démarches leur donneront la chance d’obtenir un laissez-passer pour une excursion d'une journée. Selon M. Higgs, cela permettrait «une activité commerciale et sociale». Ils n’auraient pas à s’isoler. 

Notons que la date du 1er aout a été avancée par le gouvernement du Nouveau-Brunswick, mais l’entrée en vigueur officielle de la «bulle» sera communiquée ultérieurement. Différentes démarches doivent être effectuées afin d’assurer le bon fonctionnement de l’initiative. 

Devant les journalistes, Blaine Higgs a aussi expliqué que ce jumelage entre le Témiscouata et le Nouveau-Brunswick permettrait également aux Néo-Brunswickois de voyager, le temps d’une journée, au Témiscouata. Encore là, un formulaire devrait être rempli à l’avance. 

Depuis des mois, des gens des deux côtés de la frontière réclament un assouplissement des règles. Des manifestations ont même été organisées afin de souligner les liens uniques (autant au niveau privé qu’économique) qui unissent les deux provinces. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Quelqu'un qui possède une roulotte ou un
    Chalet au Temiscouata va t'il être intéressé de venir et passer la journée et retourner ce coucher chez lui au NB ça aucun sens.
    À réfléchir M.le premier ministre.

    Denis Boucher - 2020-07-25 16:26
  • Enfin,si cela arrive c'est une bonne chose. Il faut comprendre qu'il n'a pas de cas de Covid dans les régions conserner.

    Cayouette Johanne - 2020-07-22 18:52